Forum RPG - Mélange entre La Guerre des Clans et Hunger Games.
Deuxième version de LGDC HG.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps passe, les souvenirs restent. [Pv Flamme Australe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Dim 25 Oct - 20:45


Le temps passe, les souvenirs restent.

- Flamme Australe - Etoile d'Ecureuil -



Aplatis sur le sol, un brin d'herbe te chatouillait les moustaches, mais tu n'esquissas pas un geste. Restant la plus silencieuse possible, tu rampais prenant garde à ne pas annoncer ta présence. Puis dans un saut majestueux, tu atterris sur ta proie, lui brisant la nuque en un coup de crocs. Un sourire satisfait se dessina sur tes babines. Tu dégustas le petit mulot, tranquillement assise au milieu de cette étendue de verdure. Une fois ta tâche terminée, tu fermas les yeux.
Tu sentais le soleil réchauffer ta fourrure, tu sentais l'herbe sous tes pattes, tu sentais toutes les effluves qui t'entouraient, tu entendais les chants des oiseaux. Tu aurais aimé rester à cet endroit toute ta vie, que le temps s'arrête. Tout cela te rappelais un temps tellement lointain. La petite rouquine que tu étais se promenait là avec sa mère. Elle t'avait emmené découvrir les terres libres. Tu courrais à travers les fourrées. Ta mère te disait de ralentir, son ventre bien arrondi l'empêchait de te rattraper. Tu lui avais alors attrapé un mulot en tout point ressemblant à celui que tu venais de manger. Vous aviez passé la journée à vous dorer au soleil en discutant, cela t'empêchais de penser à la mort de ton père pour un instant. Tu te souvenais du rire de ta mère ce jour là, mais tu avais vu à ses yeux que même si elle voulait être forte pour toi, la tristesse l'avait envahie. Tu garderas à jamais un très beau souvenir de cette journée. Quelques lunes plus tard, après la mort de ta mère, tu y avais emmené ta sœur. Tu voulais lui changer les idées. Vous étiez parties en cachette, elle n'était même pas encore apprentie. Mais tu te souvenais du bien que cette journée t'avais fait après le drame qui était survenu, tu voulais qu'il en soit de même pour ta sœur. Vous aviez passé la journée à faire des courses entre les arbres et à apprécier le soleil sur vos fourrures. Pour un moment, un instant, plus rien n'existait. Plus de morts, plus de Hunger Games, plus de maladies, plus de clans, plus d'Isildrà, plus rien. Juste elle et toi. Surement une des plus belles journées de ton existence.
Et maintenant ? Tu étais de retour dans cet endroit symbolique. Pourquoi ? Pour surmonter la souffrance de ta propre mort ? Pour te rapprocher de ces instants qui ont tant comptés pour toi ? Surement, peut être, tu ne savais pas vraiment ce que tu faisais là. Tu étais juste là, c'est tout ce que tu savais.
Sortant de ta rêverie, tu rouvris les yeux. Le soleil réchauffait toujours ta fourrure, tu sentais encore l'herbe sous tes pattes, les effluves de gibier et de verdures t'entouraient toujours, les oiseaux chantaient encore, pourtant quelque chose avait changé. Tu mis quelques instants avant de te rendre compte que c'était surement parce que tu n'étais plus seule. Un chat, du clan de la Nuit Noire à en juger par son odeur, se trouvait pas très loin. Pourquoi fallait-il que tu sois toujours dérangée dans ce genre de moments ?
"On ne t'as jamais appris que c'est malpoli d'observer les autres sans se montrer ?"






• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
clan de la Nuit Noire

clan de la Nuit Noire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Lieutenant Powaaa !
Clan : Nuit Noire. ♥
DC : Il viendra un jour, le retour de Cricri...
Wood Pin's : 143
Messages : 274
Date d'inscription : 07/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 38 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations :
Flamme Australe
Lun 26 Oct - 18:26


LE TEMPS PASSE, LES SOUVENIRS RESTENT

FEAT ECU|| FLAMMOU

Une ombre apparut, mais ne révélait qu'un sourire sanguinaire. Du sang était visible sur ses pattes autrefois d'une belle couleur doré. 
- Flamme Australe ? 

Je me réveilla en sursaut, éparpillant de la litière un peu partout autour de moi par la même occasion. J'avais encore rêvé. Je ne serais jamais tranquille ou quoi ? Je grommelais silencieusement, remarquant que c'était encore très sombre dehors. A pas feutrés, je sortis de la tanière des guerriers, c'était peut-être l'endroit où je me sentais le moins à l'aise. Une fois sortit, je me mis à lever la tête pour contempler la lune. Ses reflets d'argents faisaient briller l'herbe sous mes pattes, et semblait donner une atmosphère magique à l'endroit. Je resta planté là une heure, peut-être -et sûrement- plus. M'apercevant que l'aube commençait à pointer son nez, je finis par me lever et faire ma toilette.

Je partis du camp avant que les premiers guerriers ne se lèvent. Je ne voulais pas être dérangé, je ne voulais plus de mes obligations de lieutenant. Je voulais laisser mon esprit s'évader, et même, pourquoi pas rêver de la liberté qui m'obsède tant ? Et c'est rempli d'espoir que je laissa mes pattes me guider à l'endroit qui m'accueillerait pour la journée. Ça ne m'étais pas arrivé depuis longtemps d'être aussi joyeux, sûrement pas depuis la mort de mes soeurs. Enfin, autant en profiter. Le soleil commençait à se tenir haut dans le ciel, quand je remarqua que la végétation se raréfiait. Je pouvais apercevoir les limites de l'arène. Je fus très étonné de voir que j'avais autant marché. Reconnaissant l'endroit, je me précipita vers le Bosquet des Secrets, un endroit qui avait marqué mon enfance. Un endroit qui avait connu les seuls jours heureux de ma vie. Mais c'est à cet instant que je sentis une odeur plutôt étrange. Il y avait une effluve d'odeur de Clan, que je ne reconnaissais pas, ainsi que celle de l'herbe et de la terre. Un peu étonné, je décida d'observer l'auteur de cette odeur. Je retins un hoquet de surprise quand je le reconnu. Ou plutôt la. 


Étoile d'Écureuil. Qu'est-ce qu'elle fait là ? Toujours abasourdis, j'observais l'ancienne meneuse chasser un petit mulot. Ses techniques de chasses étaient en tout points commun avec celles des Flammes Ardentes, il n'y avait aucun doute. Je l'avais connue lorsque qu'elle venait d'être nommée lieutenante, alors que je l'étais déjà. Puis elle fut nommée cheffe très tôt, je me rappelais parfaitement des circonstances. Cette chatte aux poils roux se nommait Étoile d'Écureuil et était censé être morte. C'est alors qu'une voix avec une pointe de colère me sortit de mes pensées. Loin d'être impressionné par ses petits sermons, je sortis calmement de ma cachette. 

- On ne t'as jamais appris que c'était malpoli d'observer les autres sans se montrer ?

Loin d'être impressionné par ses petits sermons, je sortis calmement de ma cachette. Je me plaça devant elle et commença à remettre mon pelage en place, sous son air un peu pris au dépourvu. Autant prendre mon temps, et puis je n'avais rien à craindre d'elle. Au contraire, elle avait plutôt intérêt à me craindre. Mais j'avais décidé qu'aujourd'hui serait une journée calme pour moi même. Je finis tout de même par fixer la guerrière dans les yeux, comme je savais si bien le faire.  

- Ça faisait longtemps, Étoile d'Écureuil. Je peux toujours t'appeler comme ça au moins ? Je ria doucement, être sarcastique était dans ma nature, je n'y pouvais rien. Je repris avec un ton plus doux que j'employais rarement. Au lieu de se chercher des noises, ça te dit qu'on s'installe tranquillement ? 


J'étais fatigué d'être toujours pris pour un être effrayant qui ne pensait qu'à se battre, qu'à tuer. Fatigué d'être solitaire, sans une personne compréhensive à qui parler. Je sentais la folie qui envahissait mon esprit malade. Autant profiter des moments lucides qui me reste pour quelque chose de bien.


GALLINEA (c)



• • • • •

" Mon esprit s'égare sur le chemin de la folie, mon esprit se perd dans les mares de sang. " 
#99cc99
Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Lun 26 Oct - 19:26


Le temps passe, les souvenirs restent.

- Flamme Australe - Etoile d'Ecureuil -



Tu vis un chat brun-roux aux magnifiques yeux verrons sortir de sa cachette. C'était un chat que tu connaissais bien. Flamme Australe. Le lieutenant du clan de la Nuit Noire. Il était lieutenant depuis...Tellement de lunes que tu ne te souvenais même plus de quand sa nomination datait. Quand tu es devenue lieutenante, il l'était déjà. Ensuite, tu es devenue chef. Puis, tu as perdue huit de tes vies. Comment ta vie avait-elle pu défiler à une allure aussi rapide alors qu'il était resté le même, à la même place durant tout ce temps ? Il aurait peut être mieux fallut que tu reste lieutenante finalement. Non. Tu avais adoré être la chef de ton clan. Tu adorais la lueur de respect qui brillait dans les yeux de tes guerriers. Mais tout ça était fini. Tu étais passé par plus de rang dans tes jeunes lunes que la plupart des chats en passeront dans toute leur vie. Une petite chatonne heureuse. Une apprentie attristé par la mort de son père, mais déterminée. Une guerrière dévastée par la mort de sa mère mais qui devait rester forte pour veiller sur sa sœur. Une lieutenante désireuse de protéger son clan. Une chef adorée de son clan, prête à tout pour eux. Une solitaire assoiffée de sa nouvelle liberté. Tu étais passée par tellement de stade dans ta vie, que tu en venais à avoir peur de t'ennuyer si tu ne subissais pas d'autres changements. La voix du lieutenant te fis sortir de ta réflexion.
"Ça faisait longtemps, Étoile d'Écureuil. Je peux toujours t'appeler comme ça au moins ?"
Tu reconnus ce ton sarcastique très caractéristique au lieutenant. Tu ne pouvais pas lui en vouloir de te poser cette question, elle était plutôt logique en fait, mais jusque là, tu n'as pas le souvenir que les chats que tu as rencontrée depuis cette nuit-là te l'aient posée. Non, tu n'avais pas changé de nom. Tu aurais pu. Tu aurais peut être dû. Mais tu ne l'avais pas fait. Parce que même si tu t'habituais à ta nouvelle vie tout en laissant ton ancienne derrière toi, tu ne pouvais pas te contenter d'oublier et de passer à autre chose. Ce nom, Etoile d'Ecureuil, te rappelait tout ce par quoi tu étais passé. C'était ta vie, c'était toi. Et tu ne te voyais vraiment pas en changer simplement parce que tu n'étais plus digne d'être une "étoile".
"Au lieu de se chercher des noises, ça te dit qu'on s'installe tranquillement ?"
Tu cherchas une trace d'ironie, de sarcasme dans sa voix, mais tu n'en trouvas aucune. C'était étrange. Tu fus très surprise. Cependant, il avait raison. Tu avais assez cherché la bagarre ces derniers jours, même si étonnamment la plupart de tes rencontres qui s'annonçaient mal s'étaient bien terminés. Un peu de calme et de sympathie ne pourrait pas te faire mal. Surtout qu'étant donné que tu te cachais, même si jusqu'à présent ce n'était pas vraiment concluant. Tu n'avais pas envie que ton petit secret s'ébruite trop. De plus, cet endroit était comme sacré pour toi. Tu y avais vécu des moments heureux, ou du moins tu avais essayé d'égayer une journée assombrie par la tristesse. C'était un lieu qui te rappelais des souvenir heureux, des journées au soleil. Tu ne tenais pas à gâcher cela avec une bagarre.
Tu plongeas ton regard dans le sien, il avait l'air sincère.
"En effet, ça fait longtemps. Ma vie à peut être changée, mais pas mon nom. Bien sûr, installons nous."
Vu qu'il semblait sincère et qu'il n'avait visiblement pas l'intention de t'attaquer, tu te détendis. Tu t'allongeas dans l'herbe douce. Avec le soleil qui réchauffait ta fourrure, c'était parfait. Enfin parfait si on oublie le fait que tu es seule, tu n'as plus de clan, ta sœur va probablement te détester toute sa vie et tu dois te cacher pour que personne ne sache que tu es en vie, ce qui, soit dit en passant, n'est pas très réussi jusqu'à présent. Tu levas la tête vers ton interlocuteur, qui toujours debout te dépassais largement.
"Dis moi, que fais-tu ici ? Tu n'as pas des tâches de lieutenant à accomplir ?"





• • • • •

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps passe, les souvenirs restent. [Pv Flamme Australe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les souvenirs restent toujours [Terminé]
» [DC]Le temps passe si vite ! ♥ Elliot
» Tu vois au début je t'aimais pas beaucoup. Mais là plus le temps passe moins je peux te saquer ~ Hansel
» Le temps passe, mais les sentiments restent éternel (Pv : Kim Lewis)
» Opération de Joël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC HG RPG :: Terres Libres :: Aux limites de l'Arène :: Le Bosquet des Secrets-