Forum RPG - Mélange entre La Guerre des Clans et Hunger Games.
Deuxième version de LGDC HG.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bienvenue dans sa folie. [ PV - Ecu' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Lun 12 Oct - 20:44
BIENVENUE DANS SA FOLIE.
Lune Oubliée - Étoile d’Écureuil


Depuis combien de temps m'ignores tu ? Trop longtemps c'est certain et ça je vais te le faire payer. Douloureusement. Au commencement je n'étais rien. Mais tu en a décidé autrement, attends un peu que je me souvienne … Peu après la mort de ta mère c'est ça ? Non ne me réponds pas, c'est exactement ça, je me rappelle maintenant : la douleur, l’angoisse, la rage … Tout est très clair. Tu as donné naissance, au plus profond de toi même, à ton pire cauchemar. Il fut un temps, je tâtonnais, je cherchais ce que j'étais, pourquoi j'étais la, tapie dans ton esprit, présente mais intangible. Maintenant je le sais, tu m'as crée pour te punir, pour te faire vivre un enfer éternel. Malheureusement pour toi je ne me laisse plus manipuler, tu ne peux plus me refouler ou me dénigrer comme tu savais si bien le faire. Effectivement j'ai employé le passé. Tu savais. Tu ne sais plus, tu ne sais rien. Tu peux continuer à courir, ou t'arrêter et accepter l'inacceptable. De toute manière je suis la, et je serai la pour toujours. Je suis ta folie, ta schizophrénie, je suis toi.

Une jeune guerrière solitaire s'effondra, en territoire ennemi, ignorante ou tout du moins insouciante du danger. Dans l'inconscience la plus profonde elle pouvait enfin trouver la paix. Une paix plus paisible que le simple sommeil, une paix acquise par la guerre. Mais peut on réellement considérer qu'une bataille contre soi-même vaut la peine d'être remportée ? Que resterai t-il d'elle ? Poussière.

Lune Oubliée ouvrit un œil, puis sauta sur ses pattes, sentant immédiatement dans quelles fâcheuses circonstances elle se trouvait. Sur les terres d'un Clan, pas n'importe lequel qui plus est : le Clan souhaitant plus que tout la tailler en pièce, du moins au dernières nouvelles. L'odeur de ces infâmes esclaves volontaires embaumait totalement les sous-bois, une patrouille devait déjà être à sa recherche, ayant repérée sa trace en amont du territoire. « Je te déteste, je te déteste, je te … » Oh je t'en pris, concentre toi un peu, je suppose que si tu meurs je n'existerai plus ou en tout cas plus avec toi, hors tu sais très bien que je me suis prise d'affection pour ta petite personne, c'est vrai, te torturer psychologiquement me procure un plaisir proche de l'extase. LUNE OUBLIÉE. Le hurlement retentit dans son esprit avec la force d'un ouragan, détruisant tout sur son passage, il se prolongea, emplissant sa tête d'une douleur poignante. Se plaquant la tête contre le sol  elle commença à se griffer les pattes avec une violence réservée aux monstres. Brisée, mutilée, désespérée, elle s'effondra une nouvelle fois, incapable de résister à cet appel intérieur. La patrouille  allait certainement la trouver, la torturer en guise de punition pour avoir tué Étoile d’Écureuil, puis l'achever misérablement, la traitant telle  la faible qu'elle est. Se traînant péniblement, Lune regagna l'abri des buissons proches. Ses pattes avant la lançaient terriblement, du sang continuait de s'écouler des nombreuses plaies. Tu vas mourir sous ce buisson ou entre les griffes des chasseurs ennemis, à toi de voir. « Je mourrai quand je le voudrai. » Elle comprit trop tard la manœuvre de sa folie : une étincelle de vie était revenue.



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Mar 13 Oct - 14:49


Bienvenue dans sa folie.

- Lune Oubliée - Etoile d'Ecureuil -



Tu te faufilais à travers les taillis, à travers ses terres que tes pattes avaient si souvent foulés mais qui t'étais maintenant interdite. Tu connaissais le chemin par cœur, tes pattes s'y dirigeaient d'elle-même zigzaguant entre les arbres, les pas feutrés pour ne as faire de bruit. Tu avais passé la matinée à regarder l'entraînement de Nuage de Braise. Elle avait tellement progressé en si peu de temps, ses mouvements étaient fluides, elle te faisait penser à toi plus jeune. Tu avais pris l'habitude de venir la voir s'entraîner, même si tu ne pouvais pas l'approcher, pas lui parler. Personne ne t'avais jamais remarqué. Il faut dire que tu connaissais ton ancien territoire à la perfection. Tu savais où te mettre afin que le vent ne révélé pas ton odeur, que tu sois assez proche pour bien voir mais que personne ne puisse te voir en retour. Heureusement pour toi, la saison automnale aidait aisément à cacher ta fourrure rousse. Tu étais invisible à leur yeux, cela te faisait encore bizarre de devoir te balader en faisant attention à chacun de tes pas dans ton territoire...Ton ancien territoire. Mais tu t'habituais peu à peu à ta nouvelle vie, tout en ne pouvant pas laisser ton ancienne derrière toi.
Tu arrivais au niveau de la Forêt des Hêtres Majestueux lorsque tu entendis un bruit. Tous les sens en alerte, tu te stoppa net. Ce qui était certain, c'est que le chat ne cherchait pas à être discret. Pourtant son odeur n'appartenait pas au Clan des Flammes Ardentes, mais tu la connaissais, sans pouvoir dire de qui il s'agissait. Tu t'avanças à pas feutrés vers l'inconnu.
Tes yeux s’agrandirent de surprise. C'était il y a plusieurs lunes, tu chassais aux côtés de ta sœur. Celle-ci avait eu un problème. Une solitaire est arrivée à sauver Nuage de Braise. Puis tu lui as dis de partir, elle s'est jetée sur toi. Tu avais perdue une vie. Lune Oubliée.
Tu t'avanças de quelques pas encore pour arriver à sa hauteur.
"Lune Oubliée. Il faut croire que le destin à une certaine tendance à l'ironie."
Tu avais parlé d'une voix froide, cassante. Que faisait-elle encore sur ton territoire ? Certes tu n'étais plus chef, mais ça elle ne le savais pas, et pourtant elle était encore là, à roder sur les terres d'une chatte à qui elle avait ôté la vie. Était-elle suicidaire ? Malheureusement tu ne pouvais plus rien faire, tu n'étais plus chef, tu n'étais plus rien. Tu ne pouvais pas la chasser ou lui dire quoi que ce soit, parce que maintenant tu es comme elle. Une solitaire. Seule et sans personne. Fallait-il vraiment que tu recroises cette chatte ignoble maintenant ? Tu aurais dû continuer ton chemin, partir loin des terres de ton ancien clan. Mais ta curiosité maladive avait prit le dessus, et maintenant tu était bien trop fière pour pouvoir t'enfuir.

Spoiler:
 






• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Mer 14 Oct - 18:05
« - Lune Oubliée. Il faut croire que le destin à une certaine tendance à l'ironie. »

Une voix, lointaine et sans saveurs. Je vois bien que tu l'entends, même si tu n'arrives pas à la comprendre. C'est comme si tu entendais l'écho de ces paroles, un écho infiniment répercuté. Petit à petit les mots se remirent à leurs places respectives, tu parvins enfin à comprendre le sens de la phrase. Mais tu ne voyais toujours pas ton interlocutrice. Te décalant de quelques centimètres tu pu  enfin la distinguer. A peine plus grande que toi, certainement pas beaucoup plus âgée, un pelage roux terne, des yeux émeraudes fatigués. Honnêtement, elle peut concourir contre toi pour titre de solitaire la plus pitoyable.

« - Vas-tu arrêter ? Je serai toujours moins pitoyable que toi. »


Elle t'a certainement entendu. Idiote. Tu te souviens que les chats normaux n'ont pas conscience de mon existence ? Elle va croire que tu t'adressais à elle, pas bon du tout tout ça, tu es vraiment une imbécile.

« - Je ne crois pas au destin. »


Étoile d’Écureuil, l'un de tes nombreux sujets de cauchemars. L'une des personnes que tu as tuées. Sans le vouloir, ou tout du moins sans le préméditer, elle se trouvait seulement au mauvais endroit, et a tenus les mauvaises paroles. Tu écartas vivement ce souvenir, tu ne pourras jamais te changer, mais certains de tes actes pèsent plus lourd que d'autres dans ta conscience déréglée. Un détail t'interpella, son odeur, maintenant qu'elle était tout près tu pouvais la sentir entre les effluves nacrées de ton propre sang. Une odeur possédant enfin une identité propre, non plus l'odeur d'un tout, mais l'odeur d'une individualité retrouvée. Elle n'appartenait plus au Clan.

« - Tu es seule. Une simple affirmation porteuse d'une douloureuse vérité. Et dire que tu te pensais supérieure à moi. Mais regardes toi : tu es déjà morte, tu n'arriveras jamais à quitter complètement ce Clan dont tu es toujours une esclave, sinon pourquoi serais tu ici aujourd'hui ? Tu finiras par mourir, solitaire parmi les solitaires. Tu ne vaux pas mieux que moi, TU NE VAUX PAS MIEUX QUE MOI.

Qu'est ce qui te prends tout d'un coup ? Tu essayes de te convaincre toi même c'est ça ? Tu regrettes cette vie ? Non bien sûr que non, mais peut être regrettes tu d'avoir refusée l'offre d’Étoile Naissante, histoire de goûter au moins une fois dans ta vie l'apparent « bonheur » de ces félins des Clans. Non non non je suis loin de la vérité … Bien loin. C'est bien toi que tu essayes de convaincre, mais pas à cause de cette proposition stupide. A cause de tous ces regrets que tu gardes enfouis en toi. Tu as beau les avoir dissimulés à la face du monde, te persuader qu'ils ne sont plus qu'un pâle reflet de qu'ils étaient alors … Tu te trompe toi même. Pathétique. Tu es rongée par la culpabilité, une culpabilité que tu n'aurais jamais du porter, mais que tu t'es infligée volontairement, seulement tu ne parviens plus à t'en défaire. Exactement comme moi ! Je suis cette culpabilité qui te ronge, je suis l'instrument de ta ruine, je suis toi. Et tout le monde le sait : on ne peut pas lutter contre soi-même sans y laisser la vie. Ou son âme. Mais une vie sans âme vaut elle la peine d'être vécue ? Tu connais la réponses à cette question, c'est pourquoi tu as conscience que tu passeras le reste de tes jours enfermée en toi, prisonnière de ton propre corps, pire encore : de ta propre conscience.



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Mer 14 Oct - 19:08


Bienvenue dans sa folie.

- Lune Oubliée - Etoile d'Ecureuil -



"Vas-tu arrêter ? Je serai toujours moins pitoyable que toi."
Tu jetas un regard froid à la chatte qui te faisais maintenant face. Elle ne semblait même pas te regarder. A vrai dire, elle ne semblait même pas te parler.
"Je ne crois pas au destin."
Et qu'est ce que cela pouvait bien te faire qu'elle croit au destin ou non ? Sans même la connaître vraiment, cette chatte t'exaspérait. Il faut dire que le fait qu'elle t'avait ôté une vie n'arrangeait pas vraiment les choses. Pourtant pour une raison qui t'échappait tu n'avais pas vraiment envie de partir, même si cette chatte était complètement folle et qu'elle risquait de te sauter dessus à tout moment. Mais cette rencontre promettait d'être... Intéressante. Et puis tu n'as plus rien à perdre de toute façon. Un peu d'action ne pouvait pas te faire de mal.
"Tu es seule.  Et dire que tu te pensais supérieure à moi. Mais regardes toi : tu es déjà morte, tu n'arriveras jamais à quitter complètement ce Clan dont tu es toujours une esclave, sinon pourquoi serais tu ici aujourd'hui ? Tu finiras par mourir, solitaire parmi les solitaires. Tu ne vaux pas mieux que moi, TU NE VAUX PAS MIEUX QUE MOI."
Tu plaquas une patte sur ton oreille lorsqu'elle hurla cette dernière phrase. Non mais qu'est ce qui lui prenait ? Il est vrai qu'elle n'a pas eu d'éducation, mais est-ce une raison pour crier sur les gens comme ça ? Néanmoins, ce qu'elle disait était vrai. Tu étais seule. Désespéramment, atrocement, terriblement, horriblement seule. Et peut être, que tu n'arrives pas à te détacher de ton clan, c'est sûrement vrai. Mais comment pourrait-elle ne serait-ce qu'imaginer ce que tu as traverser ? Ce que c'est d'être seule après avoir passé sa vie dans un clan ? Ce n'est surement pas cette stupide solitaire qui va t'apprendre la vie.
Tu baissas un instant les yeux sur ta fourrure terne. Elle avait sûrement dû voir à ton allure et à ton odeur que tu n'appartenais plus à ton clan. Cela faisait quelques jours que tu avais rencontré Danseuse et que tu lui avais dis que tu te battrais avec elle contre le Clan Suprême. A cette occasion tu avais aussi décide de redevenir l'ancienne toi. Plus facile à dire qu'à faire. Il est vrai que même si un petit éclat de détermination était revenu dans tes yeux, ta fourrure restait atrocement terne. Tu n'avais pas non plus pu te résigner à arrêter de venir voir ta sœur. Mais tout ça viendrais avec le temps. Un jour peut être tu réussirais à laisser ton ancienne vie dernière toi, un jour peut être.
Tu relevas la tête, un regard glacial en direction de ton ennemie.
"Bravo pour ta perspicacité. Alors premièrement, évite de juger ma vie sans la connaître, tu ne sais rien de ce qu'il s'est passé alors ne dis pas que je vaux pas mieux que toi juste parce que je suis devenue solitaire. Deuxièmement, oui, je suis morte aux yeux de tous, désolé que cela te déçoive que ce ne soit pas toi qui m'ais tué. Et dernièrement, je mourrais peut être seule, mais moi au moins, je ne finirais pas complètement folle."
Tu la regardas un sourire angélique, dont tu avais le secret, aux lèvres. Et puis même si elle se jetait sur toi à ce moment là ça n'y changerait rien. Parce que cette fois tu t'y attendais, cette fois tu ne te laisserais pas faire.







• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Mer 14 Oct - 22:11
Elle tenta de fuir tes paroles, se dissimulant les oreilles, inconsciente de la précarité de son geste. Lentement elle se tourna à nouveau vers toi, tu pensas immédiatement à un cadavre en décomposition. Elle n'était pas famélique, mais avait juste ce qu'il fallait de graisse pour survivre à cet automne rigoureux, sans disserter à nouveau sur l'état de son pelage, elle offrait un tableau somme toute terrifiant. Alors pourquoi n'étais tu pas effrayée ? Pour une simple et bonne raison : tu étais intimement convaincue qu'elle ne t'attaquerait pas. Elle ne te ferait pas de mal. Non par crainte,  mais au contraire : parce qu'elle est lucide. Combattre une autre solitaire en territoire occupé revenait à se jeter du haut de la Falaise Lunatique. Le combat attirerait du monde, et ce monde-ci vous emmènerait toutes les deux, vous réservant un sort pire que la mort. Cœur de Brume, ta défunte mère, t'avait autrefois raconté une histoire, pas le genre d'histoire que l'on raconte aux petits dans les pouponnières, le genre d'histoire qu'une chatonne solitaire comme toi avait besoin d'entendre. Une histoire qui t'inspirerait le dégoût des Clans, la haine de leur manière de vivre.

« Petite Lune écoutes moi attentivement, ce que je m’apprête à te raconter est un souvenir, tu comprends ? Un souvenir, pas une fiction, je veux que tu garde cela à l'esprit. Après un soupir la jeune maman se lança. Il était un fois, une jeune guerrière, qui après sa patrouille habituelle elle décida de chasser un peu plus pour son Clan, ne supportant plus de voir les petits réclamer à manger. Elle se glissa hors du camp et commença la chasse, qui fut excellente malgré le froid mordant de l'hiver. Sur le chemin du retour, encombrée de ses nombreuses mais maigres prises, elle sentit une odeur étrangère. Surprise, elle s'approcha silencieusement, s'étant délestée de son fardeau, et vit un jeune matou qui devait avoir plus ou moins son âge. Mal en point, blessé, affamé, il faisait peine à voir. Poussée par un sentiment plus fort que tout, la jeune chatte offrit son gibier à l'inconnu, sans y toucher elle même. Elle entreprit de le soigner comme elle le pouvait, afin qu'il supporte le chemin du retour. Une fois qu'ils furent arrivés au camp, tout s'écroula. La jeune guerrière fut réprimandée, punie, humiliée … Elle avait enfreint le code du guerrier, pire encore elle ramenait un inconnu dans l'enceinte du campement. Ivre de rage, l'un des matou du Clan se précipita sur l'étranger, l'immobilisa et attendit le verdict de son Chef. Ce dernier, après avoir lancé un long regard sur l'assemblée réunie, proclama sa sentence. Le jeune matou serait gardé prisonnier au campement, puis serait forcé de se porter volontaire lors de la prochaine moisson. La plupart des félins approuvèrent vigoureusement, soulagé et heureux de savoir leurs vies sécurisées pendant un temps. Au total détriment de ce pauvre matou. Écœurée, la jeune guerrière tenta le tout pour le tout. Mais son rêve de justice fut brisé net, le Meneur l'enferma en compagnie de ce chat inconnu qu'elle avait défendu avec tant d'acharnement. Elle aussi fut forcée de se porter volontaire. Tous deux moururent dans le bain de sang, enlacés, incapables de combattre. Ils se refusèrent jusqu'au bout à laisser d'autres qu'eux même décider de leurs vies. Voila petite Lune pourquoi tu dois absolument éviter les Clans, même si les Chefs pensent agir pour le bien commun, ils commettent des crimes impardonnables. Promets moi de ne jamais rallier un Clan Petite Lune, jamais ! Je te le promets maman. »

La voix d’Étoile d’Écureuil te sortie de ton souvenir mélancolique. Elle déblatérait tout un tas d'absurdité sans la moindre importance. Avait elle conscience de la futilité de ses propos pour tout autre personne qu'elle même ? Peu importe après tout. Elle disait qu'elle ne terminerait pas folle, mais il suffit de tellement peu pour basculer dans la folie … Elle se contracta. Comme si tu allais lui sauter dessus. Non mais que croyait elle ? Tu étais affalée sur le sol, les pattes en sang, l'esprit embrouillé. Tu n'avais pas l'intention de bouger le moins du monde. Alors tu te mis à raconter. Tu lui expliqua en détail, mots pour mots l'histoire qui t'était venue en mémoire un peu plus tôt. Pourquoi ? Tu n'en sais absolument rien. Peut être pour défendre ton opinion ? Pour ouvrir le débat avec elle ? Lui expliquer ton point de vu, ta représentation des choses. Une fois l'histoire terminée, ne prenant pas la peine de regardait ce qu'elle avait comme réaction, tu termina ta tirade doucement, délicatement, comme si tu t'excusais de penser tout cela, mais que tu ne pouvais pas faire autrement, déguisant ta haine des Clans derrière cette incompréhension caractérisant chacune des tes paroles.


«  - Nous finirons tous fous. Le monde est fou. Ton Clan et tout aussi fou que moi, tu es tout aussi folle que moi. Tu te caches derrière une façade, derrière un sourire impassible et insolent, parce que tu souffres. Peut être plus que moi je n'en sais rien, en tout cas si tu me demandes de ne pas te juger je ne te demanderai qu'une seule chose en échange : ne me juge pas toi non plus. Mon comportement, mes actions, tout ce que je suis, je le suis pour répondre de cette folie. Il faut que je l'extériorise sinon je mourrai. Tu comprends ? »

Le souffle court tu commença à lécher tes multiples blessures. Une question valsant dans ton esprit. Non pas une question, mais LA question. Celle qui depuis les premiers jours de ta vie t'accompagne, te narguant depuis les cimes inaccessibles de la vérité : pourquoi ?



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Jeu 15 Oct - 20:42


Bienvenue dans sa folie.

- Lune Oubliée - Etoile d'Ecureuil -



Elle ne te sauta pas dessus. Elle n'esquissa même pas un mouvement. Ce n'est qu'à ce moment que tu remarquas son état déplorable. Tu étais tellement absorbée par ta haine pour elle, par tes pensées sur ta vie, que tu n'avais même pas vu qu'elle saignait de partout et qu'elle avait l'air...Elle avait l'air folle, complètement, indéniablement, barge. Elle ne semblait pas sortir d'un combat, en tout cas pas avec un autre chat. Elle avait l'air misérable, affalée sur le sol la fourrure ensanglantée. Comment avait-elle réussi à survivre aussi longtemps sans ce tuer elle-même ? C'est un mystère.
Te tirant de ta réflexion, Lune entama un histoire. C'était une chatte des clans qui avait porté secours à un solitaire. Elle l'avait ramené à son camp et ils avaient tous deux été punis et envoyé aux Hunger Games. Voilà donc la raison pour laquelle elle détestait les clans. Pourtant tous les clans ne sont pas comme ça. De tous les chats qui sont chefs aujourd'hui, tu ne pensais pas qu'un seul d'entre eux soit capable d'autant de cruauté. En tout cas toi, tu ne l'aurais jamais fait. Ne voyait-elle que les mauvais côté dans les clans ? Et les bons dans tous ça ? Les parties de chasses à plusieurs ? Les bains de soleil avec ses amis ? Les repas partagé ? Les histoires complètement folle et surement pour moitié inventée ou exagérée des anciens ? Les jeux et les bêtises des chatons ? Les entraînements des apprentis ? Les cérémonies ds guerriers ? Tout ce qui faisait d'un clan un clan. Tous ce que tu aimais...Tout ce qui te manque à présent. Seulement, Lune Oubliée n'en avait pas fini avec sa tirade.
Nous finirons tous fous. Le monde est fou. Ton Clan et tout aussi fou que moi, tu es tout aussi folle que moi. Tu te caches derrière une façade, derrière un sourire impassible et insolent, parce que tu souffres. Peut être plus que moi je n'en sais rien, en tout cas si tu me demandes de ne pas te juger je ne te demanderai qu'une seule chose en échange : ne me juge pas toi non plus. Mon comportement, mes actions, tout ce que je suis, je le suis pour répondre de cette folie. Il faut que je l'extériorise sinon je mourrai. Tu comprends ?
Tu levas les yeux aux ciel. Non tu ne comprenais pas. Il n'y a vraiment que des fous pour tenir ce genre de discours. Le monde n'est pas fou, c'est seulement que personne ne comprends son fonctionnement. Ce n’est pas parce que quelqu'un fait quelque chose que vous n'auriez pas fait ou qui semble irréalisable qu'il est fou. Je vous parle de la folie la vraie, celle qui empêche de vivre correctement et qui tue à petit feu. La folie qui semble engloutir Lune Oubliée toute entière. Pas la folie qui vous permet de sauter d'un rocher à un autre assez éloigné sans être sur de ne pas tomber à l'eau. Non, ça c’est de la folie et du courage en même temps. Mais la folie qui habite la jeune chatte n'est pas comme ça, c'est une folie vraie, pure, indomptable et qui ne disparaîtra sans doute jamais.
"Parce que tu crois que c'est une vie ? Tu te fais du mal à toi même. Tu ne vis pas, tu survis. Peut être vaut-il mieux mourir que de succomber à la folie."
Tu marqua une légère pause avant de reprendre.
"Tous les chefs de clans ne sont pas si cruels que tu sembles le penser. Je n'aurais jamais fait ça. Si un de mes guerriers avait ramené un solitaire, je lui aurais offert de rester s'il le voulait et si non, je lui aurais dit de partir de mes terres et de ne jamais revenir. Mais je ne l'aurais pas envoyé là-bas. Même à toi, je ne t'aurais pas infliger un sort aussi atroce que les Hunger Games. A quoi bon de toute façon ? Dans mon clan, pour une raison qui m’échappe, les chats se portent volontaires."
Un voile de tristesse passa dans tes yeux en songeant à Nuage de Braise et à son départ qui approchait plus à chaque jour qui passait.







• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Sam 17 Oct - 11:02Non, elle ne comprenait pas. Peut être qu'elle ne comprendrait jamais vraiment. Peut être qu'elle poursuivra sa vie de solitaire, sans jamais vraiment l'apprécier … Tu ne pris même pas la peine de lui répondre, ne jugeant pas utile de le faire. Tu posa ta tête sur le sol, fermant les yeux, tachant de te reposer un peu avant de reprendre la route. Mais elle ne partait pas, tu sentais bien qu'elle était toujours la.

«  - Tu ne comprends rien à la vie que tu as. Je suis désolée pour toi. »

Tu avais parlé sans ouvrir les yeux, sans même lever la tête. Elle avait raison d'une certaine manière, cette rouquine. Tu étais enfermée dans tes préjugés, comme elle était enfermée dans les siens. Vous êtes toutes deux incapables d'accepter le défaite, incapables d'ouvrir vos esprits respectifs vers quelque chose que vous avez dénigré toute votre vie. Vous vous êtes critiquées l'une l'autre, maintenant vous tachez de vous convaincre mutuellement du bien fondé de votre pensée. Vous êtes pareilles, et ça ne vous plaît pas.
Tu remua les moustaches, une drôle d'odeur flottait autour de vous, la même que tout à l'heure mais plus marquée. Les chats du Clan ! Comment avez vous pu être assez stupide pour rester déblatérer vos inutilités tout près de leur patrouille ? Le vent a tourné, votre odeur a trouvée les guerriers. Et ils arrivent. D'après ce que tu as compris Étoile d’Écureuil ne serait pas non plus la bienvenue, vous devez fuir !

«  - Et bien, je te laisse tester la commodité de ton ancien Clan, pour ma part je préfère miser sur mes pattes. »

Tu  tentas de te relever, mais t'écroulas aussitôt. Tes blessures ! Tu ne les sentais plus ! Tu avais perdue trop de sang, tes membres étaient totalement engourdis ! Comment pourrais tu fuir dans cet état ? Ne faisais plus attention à l'autre, tu te détournas, rampant sous ton buisson, tu te glissas plus profondément sous sous ses ramures, atteignant le lieu ou le soleil n'arrivait jamais. La tu te roulas allègrement dans la boue. Ses endroits discrets étaient toujours pleins de boue, de terre humide et d'humus, un lieu que seul les solitaires de longue date pensent à utiliser. Combien de fois cette technique t'a t-elle sauvée d'une patrouille trop nombreuse pour être combattue ? Nauséabonde, tu attendis, résignée à patienter jusqu'à ce que la patrouille passe, suive tes traces en sens inverse, puis disparaisse : te laissant ainsi la voie libre. Tremblante de froid ( de froid ? ), les membres déjà ankylosés tu entendis l'autre bouger, qu'allait elle faire ? Te rejoindre ou tenter de fuir avant que la patrouille ne la voie ? Elle n'avait pas beaucoup de temps, il lui fallait choisis vite. Vivre, acceptant de se terrer avec toi, de suivre ton exemple ? Ou mourir, dans une tentative vaine de fuite, pensant peut être conserver sa dignité en refusant de rester à tes côtés ? Dans quelques secondes tu le saurais ...



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Sam 17 Oct - 14:01


Bienvenue dans sa folie.

- Lune Oubliée - Etoile d'Ecureuil -



"Tu ne comprends rien à la vie que tu as. Je suis désolée pour toi."
Vraiment ? Et pourquoi ce ne serait pas elle qui ne comprenait rien à sa vie ? Ce qu'elle pouvait t’énerver à toujours vouloir avoir raison. A toujours défendre son opinion. Qui lui dit qu'elle a raison d'abord ? Personne. Parce qu'elle a tord. Mais en réalité, ce qui t’énervais le plus c'est qu'elle te ressemblait beaucoup plus que tu ne l'aurais voulu. Toi aussi tu défendais toujours tes opinions et tu n'admettais jamais que tu avais tord. Tu n'avais même pas envie de répondre tellement cette discussion ne mènerait nulle part.
C'est à ce moment là que c'est arrivé. L'odeur qui te parvenait était très forte. Comment avais-tu fais pour ne pas remarquer la patrouille qui approchait ? Tu connaissais pourtant leur odeur par cœur. Ils devaient déjà avoir senti votre odeur. Il fallait que tu partes, tu ne pouvais pas rester là. Les morts ne se balade pas sur les territoires des clans. Tu ne pouvais pas les laisser te trouver là.
"Et bien, je te laisse tester la commodité de ton ancien Clan, pour ma part je préfère miser sur mes pattes."
La chatte peina à se relever. Tu émis un petit rire. A ce rythme là tu aurais le temps d'être à l'autre bout d'Isildrà avant qu'elle ne puisse ne serais-ce que se lever. Elle se glissa néanmoins sous le buisson à côté d'elle. Tu levas les yeux, mauvaise idée. Mais tu la suivis afin de pouvoir te recouvrir de boue. Tu détestais ça, c'était sale, mais ces dernières lunes tu n'étais plus à ça près. Ils ne devaient pas sentir ton odeur et avec toute cette boue qui te recouvrait, tu étais sûre qu'on ne sentait plus rien. Tu te dépêcha tout de même, il ne fallait pas rester ici trop longtemps. Tu connaissais ton territoire, tu connaissais ton clan. Tu hésitas à abandonner l'autre chatte ici, mais c'était une mauvaise idée. Si Nuage de Braise la voyait, après ce qu'elle t'avait fait, tu ne donnais pas cher de sa peau. Tu levas les yeux au ciel avant de te tourner vers elle.
"Il ne faut pas rester là. Ils ne s'arrêteront pas simplement parce que notre odeur s'arrête et cet endroit est beaucoup trop près de nos odeurs. Suis moi."
Tu ne pris pas le temps de regarder si elle te suivais, mais tu marchais un peu moins vite pour qu'elle réussisse à te suivre, priant pour que le temps où la patrouille vous chercherez par là vous permettrais de vous rendre à l'endroit où tu pensais. Tu ressortis, à pas feutrés, de l'autre côté du buisson. Tu longeas les rangées de buissons et d'arbres afin que personnes ne te voit. L'endroit n'était pas très loin, il suffisait de quelques instants et plus personne me pourrait vous trouver. Au bout de quelques pas, tu tournas à gauche, courant sur les deux mètres où il n'y avait pas d'abris. Tu te jetas dans un buisson, tu grattas les feuilles avec tes pattes et tu te jeta dans le trou. Tu dévala la pente pour finir par atterrir dans une petite grotte assez sombre, seul un filet de lumière venait éclairé le milieu. Tu reniflas l'air, elle était déserte. Evidemment, puisque personne ne connaissait son existence.
C'était il y a de nombreuses lunes. Tu étais partie avec Nuage de Braise, elle venait de devenir apprentie et vous vouliez chasser ensemble. La jeune apprentie avait suivie un petit mulot et était tombée dans le trou qui était caché dans le buisson. Tu entendais sa voix au loin, alors tu as suivi son chemin et tu es tombée à ton tour. Cette grotte était devenu votre endroit secret. Personne ne connaissait son existence et le seul moyen de la trouver était de tomber dedans. Il ne te restais plus qu'à prier pour que Nuage de Braise ne fasse pas parti de la patrouille. Mais tu avais senti les odeurs, la sienne n'y était pas.
Tu secouas la tête pour te sortir de ton souvenir. Tu te retournas enfin, pour regarder si la solitaire t’avais suivie ou si elle avait préféré faire son chemin seule.






• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Dim 18 Oct - 11:36Elle n'a rien compris, vos odeurs ne s'arrêtent pas ici, les guerriers vont suivre votre piste en sens inverse, deux pistes pour ainsi dire, la tienne et celle d’Écureuil. Mais tu ne peux pas lui en vouloir, elle découvre encore cette vie de solitude. Tu ne peux pas lui en vouloir, tu ne peux pas lui en vouloir. Lui en vouloir de quoi ? D'apparaître dans tes cauchemars ? De te rappeler cette sombre période de ta vie ? Ces quelques lunes sanglantes de souffrances volontaire ? Non tu ne peux décidément pas lui en vouloir. Tu ne devais pas la tuer elle, tu devais tuer l'autre. C'était ta mission ce jour la. La dernière que tu as accomplis en son nom. De loin la pire. Tuer une apprentie ? L'assassiner de sang froid ? Impossible, tu es une folle, pas un monstre. Tu ne l'es pas devenu. Nuage de Braise, c'était elle que tu devais tuer, mais ce jour la tu avais décidé de la sauver, tu avais décidé de te libérer de ce monstre. Cauchemar, c'était son nom. Un chat à présent disparu, dissimulé, mort tu ne sais pas. Un chat qui t'avait prise sous son aile, sous sa protection de dément.
Tu secoua la tête chassant ses sombres souvenirs de tes pensées, tu devais te concentrer sur ta vie, ta survis comme l'autre l'avait si perversement souligné.
Tu la suivie, claudiquant comme tu pouvais sur tes pattes endolories. Après quelques virages, tu la vis disparaître. S'était elle enfuie ? Était elle capable d'une telle lâcheté ? Après tout elle ne risquait pas que tu ternisse sa réputation son nom ou quoi que se soit d'autre puisqu'elle n'a plus rien. Tu rampa à l'endroit ou elle avait disparue, ta vue se brouillait, tes pattes étaient agitées de tremblements. Puis tu tombas. Étais tu en train de rêver ? De mourir peut être ? Non tu sais que tu n'es pas en train de mourir, je ne m'affole pas et finalement, tu as confiance en moi petit être. Mais tu n'es pas tout a fait consciente non plus. Lamentablement étalée sur le sol, le souffle rauque, les pattes écarlates, qui pourrais tu convaincre de ta normalité ? Certainement pas elle. Elle doit te regarder avec pitié, sinon avec dégoût. Elle ne souhaite pas te comprendre, peut être à t-elle peur de devenir comme toi.


«  - Si tu ne fais pas les mêmes erreurs que moi, tu resteras toi même. Prends garde à Cauchemar, prends garde à Cauchemar … »

Tu accueillies l'inconscience comme on accueille un vieille amie.



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Dim 18 Oct - 12:37


Bienvenue dans sa folie.

- Fausse dictatrice qu'on nem <3 - Etoile d'Ecureuil -



Tu tournas la tête vers l'entrée de la grotte. La jeune chatte se tenait là. Elle t'avait suivie. Elle n'avait pas l'air bien du tout, elle chancelait sur ses pattes. Ses blessures devait la faire souffrir. En même temps, quelle idée de se faire mal à soi-même ? Tu tournas la tête pour voir si ils n'y avait pas des rats au alentour, mais il n'y avait rien. Pas une odeur.
"Si tu ne fais pas les mêmes erreurs que moi, tu resteras toi même. Prends garde à Cauchemar, prends garde à Cauchemar …"
Tu te retournas vers la chatte. Elle était affalée sur le sol, sombrant dans l'inconscience. C'était bien ta veine, tu te retrouvais enfermée dans une grotte avec ton ennemie et en plus cette idiote s'évanouissait. Tu décidas d'attendre qu'elle ne se réveille. De toute façon tu ne pouvais rien faire d'autre. Tu t'ébroua pour chasser toute la boue et entrepris de faire ta toilette. Tu repensas alors a ses paroles. Cauchemar ? Tu n'avais jamais entendu ce nom auparavant. Mais si même Fausse dictatrice qu'on nem <3 semblait en avoir peur, alors il ne valait mieux pas croiser son chemin. En même temps son nom indiquait déjà que ce n'était pas un chat sympathique. Non mais sérieusement, qui choisi cauchemar comme nom ? Il faut être narcissique pour se croire tellement au dessus des autres qu'on peut leur faire peur rien qu'en ayant un nom qui annonce la couleur.
Malheureusement pour le reste de ses paroles il était surement trop tard. Tu avais déjà commis l'irréparable en précipitant Orage d'Eté du haut de la falaise. Tu frémis en repensant à cette nuit là. Il était mort par ta faute. Tu l'avais tué comme Lune t'avais tuée. Tu étais comme elle et tu détestais ça. Non, tu n'étais pas comme elle loin de là. Tu étais Etoile d'Ecureuil. Tu étais... Tu n'es plus rien. Et peut être qu'il est temps que tu acceptes enfin ce que tu es devenue, que tu acceptes enfin que tu ne seras plus jamais comme avant, que maintenant tu es une solitaire, que tu es comme elle.
Tu tournas la tête vers elle. Elle était réveillée, tu ignorait depuis combien de temps, trop perdue dans tes pensées pour savoir depuis combien de temps vous étiez dans cette grotte. Peut être qu'elle ne se souvenait plus des paroles qu'elle avait prononcées avant de sombrer dans l'inconscience. Mais tu sentais que tu devais répondre, parce que même si tu ne voulais pas te rappeler tout ça, il était temps que tu te confrontes à la réalité. Que tu réapprenne à vivre, et le dire à haute voix, rendait tout cela plus réel. Tu devais le faire, mais cela te terrifiais parce que tu savais qu'en l'avouant, qu'en admettant ce qu'il s'était passé, tu disais adieu à ton ancienne vie. Tu pris une grande inspiration et tu fermas un instant les yeux avant de répondre.
"Il est trop tard, j'ai déjà commis cette erreur..."




• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : Rebelle.
Clan : //
DC : //
Wood Pin's : 41
Messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 19 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Une cicatrice blanche en travers de l'oeil gauche.
Lune Oubliée
Sam 24 Oct - 12:31
" - Il est trop tard, j'ai déjà commis cette erreur ... "

Tu l'observas attentivement, elle aussi était brisée, soufflée de l'intérieur par un vent plus fort que tout. Le vent de la vie ? Peut être bien, toi qui espérais pouvoir garder le contrôle de ton existence, tu te retrouves encore une fois hors des sentiers battus, à l’extrême opposé de qui tu étais vraiment. Qui tu étais ... Qui tu n'es plus. Ton impulsivité est à double tranchant, tu sais être conciliante, amicale et gentille. N'en déplaise à ton ancien mentor. Étoile d’Écureuil ... Autrefois un nom synonyme de haine, de douleur et de regrets. Mais pourquoi ? Parce que tu ne connaissais rien à la vie. Tu étais inconsciente de tant de choses ... Et tu l'es toujours d'ailleurs, inconsciente du monde tel qu'il est réellement. Finalement tu n'as rien contre elle. Tu ne peux pas lui en vouloir, ni à elle ni à toi même.

" - Ce n'est pas grave, chacune son Cauchemar pas vrai ? Tu marquas une courte pause, cherchant comment formuler la phrase suivante, n'ayant jamais prononcé de tels mots avant ce soir. Je veux m'excuser de t'avoir tuée, ce n'étais pas ... Prévu. Je devais tuer la petite ce jour la, mais je n'ai pu m'y résoudre et je l'ai sauvée. Peut être que je voulais quand même retourner le voir avec une petite victoire, une chef de clan tout de même, il ne pourrait pas l'ignorer. Mais je ne suis jamais retourné le voir ... Jamais, un peu grâce à toi finalement ... Alors, merci.

Ébahie devant tes propres paroles tu te détournas d'elle, fuyant son regard. Accusateur ? Compréhensif ? Tu ne saurais le dire. Tu te dirigeas tant bien que mal vers la sortie de la grotte, un long moment semblait s'être écoulé, les différentes odeurs des guerriers étaient beaucoup plus terne que tout à l'heure. Il était temps de partir, il était plus que temps que vos chemins se séparent, même si tu étais intimement convaincue qu'ils se recroiseraient un jour ou l'autre. Tu te tournas une dernière fois vers elle, attendant qu'elle dise quelque chose, tu partirai juste après. Prête à t'éclipser, les pattes toujours douloureuses tu plissa les yeux, patiente et impatiente en même temps. Heureuse et anxieuse, toi et toi même.

HRP:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Lun 26 Oct - 15:35


Bienvenue dans sa folie.

- Fausse dictatrice qu'on nem <3 - Etoile d'Ecureuil -



"Ce n'est pas grave, chacune son Cauchemar pas vrai ? Je veux m'excuser de t'avoir tuée, ce n'étais pas ... Prévu. Je devais tuer la petite ce jour la, mais je n'ai pu m'y résoudre et je l'ai sauvée. Peut être que je voulais quand même retourner le voir avec une petite victoire, une chef de clan tout de même, il ne pourrait pas l'ignorer. Mais je ne suis jamais retourné le voir ... Jamais, un peu grâce à toi finalement ... Alors, merci. "
Ton cœur se déchiras lorsqu'elle prononça ces mots. Tu n'osas même pas imaginer ce qu'il te serait arrivé si elle avait tué Nuage de Braise à ta place. Cela aurait détruit ta vie. Il valait mieux qu'elle te tue toi. Au fond, tu te rendis compte que tu l'avais déjà pardonnée, tu ne sus depuis combien de temps. Mais la haine que tu ressentais chaque fois que tu la regardais n'était plus là. Au fond vous étiez pareil. Deux chattes qui ont trop souffert, deux solitaires. Tu eus presque envie de rire. Alors c'est tout ? Il suffisait que vous restiez bloqués ensemble dans une grotte pour que tout soit effacé ? C'était surement mieux ainsi. Au final, elle avait juste fait ce qu'elle pensait le plus juste, ce que son instinct lui dictait, exactement comme toi.
"Merci. Merci de l'avoir sauvée. Au fond, c'est surement mieux pour toi, sinon je t'aurais tué avant que tu ne t'enfuis. Un rire t'étiras les babines. Je suis désolée, j'aurais dû être plus reconnaissante. Je suppose que c'est dans mon caractère, je voulais juste protéger mon territoire. Enfin bref...je voulais te dire merci, grâce à toi je me dis que c'est pas si mal d'être une solitaire..."
Tu marquas un légère pause.
"Je pense qu'il vaudrait mieux pas traîner ici. Alors peut être qu'on se reverras un jour, sinon je te souhaite une bonne vie. Et évite de de nouveau vouloir tuer ma sœur."
Tu lui adressas un clin d’œil avant de sortir de la grotte. Tu te mis à courir à travers les taillis, zigzaguant entre les arbres. Insouciante du danger. Tu savais qu'on ne te trouverais pas, en tout cas on ne trouverait pas la chef Etoile d'Ecureuil, parce qu'elle n'était plus.
D'une foulée tu traversas la frontière de ton ancien territoire. Tu te sentais plus légère, plus sereine. Tes yeux se remirent à briller et ta fourrure flamboyait dans le soleil couchant. Tu étais redevenue toi. Mais une version différente de celle que tu étais. Tu étais une solitaire. Et pour la première fois depuis cette nuit là, ce mot ne te fis pas horreur. Tu commençais même à l'apprécier. Tu te retournas une dernière fois pour regarder ton ancien territoire, ton ancienne vie. Il était temps que tu laisses cette vie derrière toi.
Et la petite chatte rousse que tu es se remit à courir, courir toujours plus vite à travers les fourrées savourant sa nouvelle liberté.


END ♪



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue dans sa folie. [ PV - Ecu' ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue dans ma boutique!
» Bienvenue dans ton nouveau chez toi! [Privé Calendina Nakori et Sora Kujo]
» Quand on plonge dans la folie ... [PV Launysk]
» Bienvenue dans la cour des grands ~
» Thorin Écu de Chêne || Bienvenue dans ma compagnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC HG RPG :: Clan des Flammes Ardentes :: Les Terres :: La Forêt des Hêtres Majestueux-