Forum RPG - Mélange entre La Guerre des Clans et Hunger Games.
Deuxième version de LGDC HG.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des retrouvailles mouvementées... [feat Etoile d'Ecureuil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Sam 3 Oct - 21:27

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil


Encore un cri, les nerfs qui lâchent à nouveau, s'en devient habituel désormais. Encore des mots échangés mais aussitôt regrettés, des griffes sorties sans toutefois être utiles. Encore une relation déchirée où chaque jour passé à l'entretenir la détruit petit à petit. Encore trop impulsive la novice, toujours trop agressive l'apprentie. Encore et encore ce cercle vicieux depuis une sombre nuit d'orage. Cette soirée la hante et assombrie son cœur à chaque seconde qui passe. Creuse le trou dans lequel elle s'enfonce un peu plus à chaque fois, cette soirée l'a détruite oui c'est elle qui souffre le plus de cette situation. Elle est encore plus seule maintenant, cette solitude l'enserre à l'étouffer et son arrogance est devenue son bourreau. Personne ne tente de l'aider, se contentant d'avoir de la pitié pour celle qui a perdu sa sœur. Mais la pitié de la fera pas venir, rien ne pourrait remplir ce trou béant condamné à rester pour toujours ouvert, une vilaine blessure qui jamais ne se referme.
Alors une fois de plus elle doit se calmer et pour essayer de faire redescendre sa colère elle s'en va sans demander la permission, ce n'est pas dans ses habitudes de suivre les règles alors encore une fois elle les transgresse. Son mentor n'essaie pas de la rappeler se contentant de la héler mais elle s'en fiche complètement, cela fait bien longtemps qu'elle ne l'écoute plus. Cela fait bien longtemps qu'elle n'a pas obéi, n'écoutant que son instinct un peu trop impulsif. Les gens dans le camp la regarde de travers mais aucun n'arrête son occupation, ces crises qu'elle fait sont très récurrentes. Elle marche encore, la pression ne retombe pas sur le chemin elle griffe violemment un tronc d'arbre. Les marques profondes révèlent de la sève, les griffes collantes elle s'en repart mais ne sait pas où aller. La où le vent portera cette tornade que la solitude ronge. Personne ne la comprend et elle en souffre tellement. Elle lève les yeux au ciel et feule le plus fort qu'elle peut, pour libérer la colère qu'elle accumule, mais tout ça ne sert à rien seuls quelques moineaux la remarque et s'envolent à son cri. Des larmes perlent à ses yeux sous la frustration pourtant elle essaie de les ravaler, c'est une apprentie carrière, elle doit être impitoyable, elle ne doit pas pleurer. Elle doit avoir un cœur de pierre, être insensible pour pouvoir tuer sans regrets. Pourtant tout cela c'est de la théorie, même si personne ne miserait sur l'existence de sentiments chez la novice elle a pourtant bon cœur, mais la vie ne lui a pas fait de cadeaux. Elle s'autorise finalement une larme juste une seule pour se rappeler qu'elle a des émotions. Elle se remet en route et ses petites pattes puissantes tout de même, la porte dans un lieu plutôt singulier. Triste ironie du sort, la falaise lunatique. Là où tout a basculé, là où la vie de sa sœur s'est arrêtée et la sienne avec. Le vent souffle et ébouriffe son pelage, quelques mouettes se tiennent là et piaillent formant une véritable cacophonie. Elle s'élance feula puis montre ses crocs, elle s'envolent aussitôt même si plusieurs reviennent à la charge elles la laissent seule. Alors elle s'assied sur le bord de la falaise se demandant une chose Pourquoi est-ce que je vis encore, personne ne m'aime? Oui elle aimerait mourir mais son heure n'est pas encore arrivée, elle est condamnée à vivre son calvaire encore un bout de temps. Là seule sur le bord de la falaise elle prend conscience de son existence si insignifiante face à l’immensité de la mer qui s'étend au loin. Juste un grain de sables parmi tant d'autres. Le ciel se couvre petit à petit, l'orage arrive à grands pas et bientôt le chaos investira les lieux et son courroux sera bien supérieur à la crise de nerfs de la novice. Le vent s'intensifie, le ressac s'accentue toujours plus violent, plus bruyant et elle reste là les yeux dans l'eau qui s'agite désormais. Un grondement, bientôt la pluie va tomber et elle sera trempée alors elle doit partir tant qu'il est encore temps. Alors qu'elle va faire volte face elle remarque qu'elle n'est plus seule, elle se sent observée. Elle se retourne et au même moment, un éclair fend le ciel de sa lumière aveuglante avec un bruit sourd. Son cœur rate un battement, cette personne elle la connaît, Étoile d’Écureuil...





© Belzébuth




• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Dim 4 Oct - 14:16


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



Une chatte rousse court à toute vitesse, ses pattes frôles à peine le sol et elle se faufile entre les arbres comme si son corps ne pesait plus rien, juste une plume qui vole au grès du vent. Malgré cette image paisible, ce qu'on ne voit pas, c'est son regard terrifié. On ne voit pas que la rouquine à trop peur de se retourner. Elle a trop peur de ce qu'elle pourrait voir, elle a peur de son passé, elle a peur de son ombre, elle à peur d'elle même. 
Tu te réveilles. Cela fait maintenant trois lunes que tu fais le même rêve. A vrai dire, ce n'est pas vraiment un rêve mais plutôt un souvenir, tu te revois t'enfuir, tu te revois les abandonner. Tu essayes pourtant chaque jour de te dire que tu as fait le bon choix, mais il y aura toujours cette voix dans ta tête qui te fait hésiter. As-tu vraiment fait le bon choix ? T'aurait-ils pardonnés si tu leur avais expliqué ? Mais il est trop tard pour ressasser le passé. Peu importe pourquoi tu as fais ce que tu as fais, tu ne peux pas revenir en arrière.
Il faut que tu sortes, tu as l'impression de suffoquer dans cette petite grotte à peine plus grande que la taille de ton corps. Ton ancienne tanière te manques, mais tu sais que tu n'y remettras plus jamais les pattes, elle ne t'appartient plus. Tu sens l'air frais ébouriffer ta fourrure mais tu n'y prêtes guère attention. Tu adorais ça pourtant, avant que tout cela n'arrive. Tu laisses tes pattes te porter, prenant soin d'éviter les territoires des clans. Il ne faudrait pas qu'une patrouille te repère. Pourtant tu en reviens toujours à cet endroit. Cet endroit précis ou ta vie à basculé. Cet endroit qui était autrefois ton préféré. Il l'est toujours, enfin plus ou moins. La vue à couper le souffle, te plais toujours autant. Pourtant, tu n'oses plus t'approcher du bord pour regarder les vagues se fracasser contre les rochers. Tu es devenue si frêle que le vent pourrais te pousser dans le vide. Ce n'est pas tant que tu ne trouves pas de quoi te nourrir, tu as toujours été une bonne chasseuse, seulement tu n'as que très rarement faim. Tu ne fais pas grand chose de tes journées, tu dors, tu marches et surtout tu l'observes. Tu sais presque tout de ce qu'elle fait. Pourtant tu n'avais pas prévu de la trouver là.
Nuage de Braise est près du bord de la falaise. Tu sens ton cœur s'arrêter de battre un instant. Malgré tout ce que tu as pu observer d'elle et de son entraînement durant ces dernières lunes, tu sais que même si elle n'en dira jamais rien, elle souffre. Et tout ça c'est de ta faute, tu l'as laissé seule. Tu t'avances doucement pour ne pas qu'elle te remarque, tu veux juste la voir de plus près, admirer encore une fois ta petite sœur, grosse erreur. L'orage commence à tonner, et au moment où un éclair fend le ciel, elle se retourne. Tu supplies le clan des Astres du Passé pour qu'elle ne te reconnaisse pas. Après tout, tu as maigris et tes yeux sont beaucoup plus ternes. Pourtant, à l'instant même où elle s'est retournée et qu'elle à posé les yeux sur toi, tu as su qu'elle t'avait reconnu. Tu devrais partir en courant. Elle pourrait penser à une hallucination. Elle te croyait morte, elle devait te croire morte. Apprendre la vérité ne ferait que la détruire encore plus. Tu l'avais déjà suffisamment fait souffrir. Pourtant tes pattes refusent de bouger, tu es comme hypnotisée. Tu voudrais seulement lui parler, lui expliquer. Mais tu sais que ce n'est pas ce qu'il faut que tu fasses. Pourtant tu restes là sans bouger, à la fixer. Tu murmures si bas que tu n'es même pas sûre qu'elle soit capable de t'entendre.
« Nuage de Braise...  »
On sent l'amertume dans ta voix tremblante. Tu essayes de te ressaisir, de redevenir celle que tu étais avant, rien qu'un instant. Mais la peur te tord l'estomac. Comment va elle réagir ? Et si elle ne te pardonnait jamais ?



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Sam 10 Oct - 21:28

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil

Cette silhouette là, c'est la première sur qui elle a posé les yeux, sa sœur, morte il y a trois lunes. Sa respiration s'accélère, comment se fait-elle qu'elle soit devant elle ? Elle était morte en tombant de cette falaise, son corps avait percuté le sol, personne ne pouvait résister à une telle chute sans y perdre la vie. La vie, elle en avait plusieurs, en tant que chef, elle en avait neuf lorsqu'elle est devenue meneuse, elle avait du en perdre plusieurs en tombant, mais combien lui en reste-il ? Mais surtout pourquoi ne pas être revenue ? Pourquoi avoir laissé Nuage de Braise seule, sa seule famille l'avait abandonnée et réapparaissait trois lunes plus tard. Cela faisait beaucoup à encaisser, trop qu'elle ne puisse supporter. Elle n'était pas heureuse de voir sa sœur, de la savoir vivante car elle l'avait laissée seule, lui avait fait croire qu'elle était morte. Elle l'a laissée souffrir, se noyer dans sa solitude, elle qui était la seule personne à qui elle se confiait, sa meilleure amie, mère sœur et meneuse à la fois. Tout cela avait engendré un manque immense que la novice avait appris à remplir avec de la haine de la rancœur. Est-elle si détestable pour que tout le monde la fuit ? Là tout de suite elle aurait voulu croire que ce n'est qu'un rêve ou plutôt un cauchemar dans lequel elle évolue, qu'elle va se réveiller en sursaut dans peu de temps. S'imaginer que ce n'est qu'une illusion, une fièvre lui créant des hallucinations. Pourtant non c'est bien réel, trop réel et les murmures de l'être qui se trouve devant elle confirment que trop bien que tout ceci n'est pas une mascarade. Son nom elle a prononcé son nom, très faiblement en comparaison de l'orage qui grogne férocement ou du ressac martelant la falaise. Nuage de Braise enfonce ses griffes dans le sol pour tenter de se calmer, rien n'y fait sa colère augmente au fur et à mesure des secondes qui passent. Alors elle laisse passer les premiers mots qui lui vienne à l'esprit sans retenir ces satanés bêtes sauvages qui blessent tous ceux qui l'entourent.

-Tu m'as abandonnée. Tu n'es qu'une traître une salle traître.

Sa voix est si froide, son ton si sec et cassant, pire qu'un pieux en plein cœur. Seulement celle qui a un jour compté pour elle l'a bien cherché. Désormais elle ne la considère plus comme quelqu'un de sa famille, plus comme son ancienne chef. Non cette personne n'est plus Étoile d’Écureuil, cette dernière est morte et enterrée pour la jeune carrière. Cette personne en face d'elle n'est qu'une pâle imitation, une personne différente, une traîtresse une lâche qui l'a abandonnée. Alors sans lui laisser le temps elle enchaîne :

-N'importe quelle excuse que tu me donneras ne me fera pas changer d'avis. Lances tes excuses ou pas et va t'en, je ne veux plus te voir.

C'est atroce ce qu'elle vient de dire, mais moins que ce que sa soit disant sœur lui a fait. Des larmes perlent à ses yeux mais elle essaie de les refouler, ne voulant pas montrer sa faiblesse émotionnelle. Elle regarde désormais le fantôme de sa vie en essayant de déchiffrée son expression impénétrable...




© Belzébuth


Spoiler:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Dim 11 Oct - 12:28


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



Tu gardas les yeux rivés sur ta sœur. Elle semblait tellement blessée, tellement en colère. Et tu l'as comprenais, tu te serais détestée aussi à sa place. Tu avais tout de même nourris l'espoir qu'elle te pardonnerait, même si tu savais au fond de toi que c'était impossible. Et a en juger par son regard, c'était bien le cas. Il aurait mieux fallu que tu partes, qu'elle croit à une hallucination. Mais il était trop tard, tu étais là plantée devant toi, et elle venait de découvrir que tu l'avais abandonnée. Comment pardonne-t-on ça ? C'est simple, on ne le fait pas.
"Tu m'as abandonnée. Tu n'es qu'une traître une salle traître."
Si seulement elle savait à quel point...Mais tu ne pouvait pas te résoudre à lui avouer la vérité. Même si tu venais déjà de briser l'image qu'elle avait de toi. Maintenant chaque fois qu'elle penserait à toi, elle ne verrait plus la grande sœur qui avait toujours tout fait pour elle, mais juste une traître qui l'avait abandonné. Comment un seul acte, un seul moment peut-il effacer tous les bons souvenirs ?
"N'importe quelle excuse que tu me donneras ne me fera pas changer d'avis. Lances tes excuses ou pas et va t'en, je ne veux plus te voir."
Sa voix était si dure, si froide. Des larmes roulèrent sur tes joues, se mélangeant à la pluie qui tombait, et l'orage qui tonnait si fort que vous vous entendiez à peine. Tu aurais aimé ne jamais avoir entendu ses paroles, qui t'ont brisés le cœur. Mais malgré le bruit, malgré tes larmes, malgré tout, tu les aurais entendu. Tu voyais ce qu'elle ressentait dans ses yeux, tu l'avais toujours vu. Tu te revoyais petite, quand tu jouais avec elle, quand tu lui apprenais des techniques de combat avant même qu'elle ne devienne apprentie. Elle était la chose la plus importante que tu avais, tu serais prête à mourir pour elle, mais même si tu lui expliquais, il y avait des choses qu'elle ne pouvait pas comprendre. Ta voix était forte malgré et ne tremblait que très peu, malgré le mal que tu avais à sortir les mots de ta bouche.
"Il valait mieux que tu me crois morte plutôt que de savoir ce que j'ai vraiment fait. Crois moi mon cœur, tu es la chose la plus précieuse à mes yeux et t'abandonner à été la chose la plus dur que j'ai jamais eu à faire. Mais on m'a toujours appris que le clan passe avant tout. Je devais les protéger, te protéger."
Tu avais du mal à continuer. Tu savais que peu importe ce que tu allais dire, elle te haïrait. Pourtant tu devais aller jusqu'au bout. Parce que même si elle ne te pardonnait pas, peut être qu'un jour sa rancune s’estomperait, peut être qu'un jour elle serait moins énervée et peut être qu'un jour, avec le temps, elle t'en voudrait moins. Peut être alors qu'au lieu de penser à ta trahison elle repenserait à ces bons moments que vous avez passés ensemble, même si à tes yeux tu seras toujours morte, parce qu'il est sur qu'après cette journée, elle ne voudra plus jamais te revoir.
"Écoutes, Braise, je t'aime et ça, ça ne changera jamais. Quoi que tu dises, quoi que tu penses je serais toujours ta sœur. Et je sais que tu ne peux pas me pardonner, et je ne te le demandes pas. Mais je suis désolée, je suis tellement désolée. J'espère juste que le temps pourras un jour guérir tes blessures..."
Ton cœur battait la chamade, tu aurais sans doute dû partir depuis longtemps. Tu savais qu'elle allait encore te cracher des mots ignobles à la figure, mais tu le méritais bien et ça lui permettrait de se défouler, d'extériorisé sa colère. Il y a tellement de choses encore que tu aurais voulu lui dire, tu aurais tellement voulu lui faire renoncer aux Hunger Games, mais elle ne t'écoutais plus, tu n'étais plus rien à ses yeux.






• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Mer 14 Oct - 19:32

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil

Une larme roule sur sa joue. Le cœur de Nuage de Braise se serre encore plus. Elle sait combien ses paroles ont pu blesser son interlocutrice pourtant c'est ce qu'elle a besoin de lui dire, de vider son sac en dépit des sentiments d’Étoile d’Écureuil. Oui l'apprentie doit avoir l'air cruelle de lancer de tels mots mais ce n'est rien à côté de ce qu'elle endure quotidiennement. Son ancienne sœur est vraiment déstabilisée pourtant elle affiche une façade forte lorsqu'elle réplique :

-Il valait mieux que tu me crois morte plutôt que de savoir ce que j'ai vraiment fait. Crois moi mon cœur, tu es la chose la plus précieuse à mes yeux et t'abandonner à été la chose la plus dur que j'ai jamais eu à faire. Mais on m'a toujours appris que le clan passe avant tout. Je devais les protéger, te protéger.

Au moins elle avoue la lâcheté qu'elle a eu, mais cela n'excuse en rien son geste. Nuage de Braise voudrais plus que tout revenir en arrière et ne jamais  la croiser. De jolis mots pour faire oublier la rancœur de la novice, elle n'y croie pas, elle n'y croie plus du moins. Rien n'effacera sa haine surtout pas de mots qui sonnent faux. Le clan avant les liens du sang, plus que ça même. Alors comme ça elle est au second plan depuis tout ce temps ? La tension monte encore plus et ses griffent s'enfoncent encore plus dans le sol. Elle s'efforce de garder le silence mais les mots se poussent à sa bouche tous plus blessants les uns que les autres.

-Écoutes, Braise, je t'aime et ça, ça ne changera jamais. Quoi que tu dises, quoi que tu penses je serais toujours ta sœur. Et je sais que tu ne peux pas me pardonner, et je ne te le demandes pas. Mais je suis désolée, je suis tellement désolée. J'espère juste que le temps pourras un jour guérir tes blessures. ..

« Je t'aime », blablabla. Tant de paroles en l'air manquant cruellement de réalité aux yeux de la novice au cœur assombri. Non c'est faux sa sœur est morte en tombant de cette falaise et c'est une pâle imitation qui la remplace. Sa sœur était courageuse, l'aimait vraiment et surtout ne l'aurait jamais abandonnée. Cette personne devant elle a fait tout le contraire. Nuage de Braise qui pensait bien la connaître s'est trompée, c'est une inconnue qui prétend l'aimer désormais. Le temps guérir ses blessures, cela fait sourire  nerveusement Braisou. Étoile d’Écureuil va-t-elle comprendre que rien ne peut la faire changer d'opinion ?

-C'est bon tu as finis d'essayer de m'amadouer avec des je t'aime qui ne sont même pas sincère ? Non tu n'est plus ma sœur, ma sœur est morte et surtout elle ne m'aurait jamais abandonnée. Sa voix est montée en crescendo sur cette phrase. Tu n'es plus rien pour moi. Le clan avant tout, alors comme ça je n'étais pas assez importante à tes yeux pour passer après ton peuple ? Tu étais la seule personne qui me restait. Tu m'entends LA SEULE. Elle a presque hurlé le dernier mot. Tu le savais très bien mais tu m'as abandonnée quand même et pour ça je ne te pardonnerais jamais.

Elle fait une pause son cœur bat plus vite que jamais et elle ne peut retenir une larme qui lui échappe. Elles espère que la solitaire ne la remarquera pas. Etoile d'Ecureuil est la seule personne que Braisou ait jamais aimé, se sentir trahie est pire pour elle que le deuil dans lequel elle s'était noyée.

-Tais toi tu risques de t'enfoncer et va t'en avant que je ne décide de te pousser de cette falaise.

L'apprentie carrière ne pèse pas bien ses mots, elle n'aurait jamais la force de tuer sa sœur mais elle veut seulement la voir partir pour pouvoir pleurer sans que personne ne la voit, que personne ne remarque sa faiblesse et sa détresse.


© Belzébuth


Spoiler:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Jeu 15 Oct - 19:04


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



Tu regardas ta sœur, elle était tellement blessée. Mais pire que ça, elle avait le regard plein de haine. De haine pour toi, et tu ne pouvais pas le lui reprocher après ce que tu as fait.
"C'est bon tu as finis d'essayer de m'amadouer avec des je t'aime qui ne sont même pas sincère ? Non tu n'est plus ma sœur, ma sœur est morte et surtout elle ne m'aurait jamais abandonnée. Tu n'es plus rien pour moi. Le clan avant tout, alors comme ça je n'étais pas assez importante à tes yeux pour passer après ton peuple ? Tu étais la seule personne qui me restait. Tu m'entends LA SEULE. Tu le savais très bien mais tu m'as abandonnée quand même et pour ça je ne te pardonnerais jamais."
Ton regard était emplis de tristesse. Comment pouvait-elle dire des trucs si vrais et si faux en même temps ? C'est vrai, sa sœur ne l'aurais jamais abandonnée, sa sœur était morte. Parce que cette sœur c'était l'ancienne Etoile d'Ecureuil, celle que tu étais avant que tout cela n'arrive. Et tu n'aurais jamais cru pouvoir faire un tel choix, l'abandonner, avant. Mais on croit toujours qu'on fera les bons choix, avant que tout cela n'arrive. Puis un jour ça arrive et là on fait le mauvais choix. Ensuite c’est trop tard, parce qu'on ne peut plus faire marche arrière. Tout ce qu'il nous reste à faire c'est assumez nos choix et vivre avec. C'est ce que tu as décidé de faire, même si c'ets beaucoup plus dur qu'il n'y parait.
"Tais toi tu risques de t'enfoncer et va t'en avant que je ne décide de te pousser de cette falaise."
Tu ne pus t'empêcher de répliquer en hurlant. Tu étais sa sœur et vous aviez le même caractère explosif. Tu n'étais pas aussi forte qu'on pourrait le croire, tu ne pouvais pas tout encaisser et la haine, la colère, le mépris que tu lisais dans son regard...C'était trop, beaucoup plus que ce que tu ne pouvais endurer.
"Vas y fait le ! Qu'est ce que tu attends ? Pousse moi ! Je n'ai plus rien a perdre de toute façon."
Les larmes continuaient de rouler sur tes joues. Tu te forças a te calmer et à respirer un bon coup avant de reprendre. Tu avais tellement honte qu'elle te voit dans cet état alors que tu étais censée la protéger, ne lui montrer aucune faiblesse, lui apprendre à être forte. Mais tu avais échouée, lamentablement.
"M'enfoncer ? Je ne vois pas comment c’est possible, tu ne pourras jamais me détester plus que tu ne me détestes déjà. C’est sincère Braise, je t'aime. Tu es la personne que j'aime le plus au monde, la seule personne que j'aime réellement. Tu as raison, ta sœur est morte. Je suis morte cette nuit-là en tombant de la falaise, du moins l'ancienne moi est morte. Je m'en veux chaque minute de chaque jour de t'avoir abandonnée. Et oui, cette nuit la j'ai fait un mauvais choix, un choix qui a changé ma vie. Mais il est trop tard pour revenir en arrière. J'aurais voulu te le dire. Si tu savais combien de fois en te regardant t'entraîner ou chasser j'ai voulu te le dire. Mais il valait mieux que tu me crois morte plutôt que tu saches ce qui s'est vraiment passé cette nuit là. Tu souffrais moins en me croyant morte..."
Tu fis une pause un instant, et lorsque tu repris ta voix était tinter d'une immense tristesse, tu parlais si bas qu'on avait du mal à t'entendre.
"J'ai essayé de te protéger du mieux que j'ai pu, mais j'ai échouée. Et crois moi j'en suis tellement désolée."






• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Sam 17 Oct - 22:05

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil

Celle qui prétend être sa sœur souffre des mots violents dont elle a usé. La novice ne sait que trop bien que ce qu'elle fait est odieux, que c'est un monstre, ce que tout le monde pense d'elle, mais peut-être n'ont-ils pas tellement tort. Aucune émotion de la méchanceté à tout bout de champs, voilà ce que les gens voient en elle. Elle a dépassé les limites et en ait parfaitement consciente, la goutte de trop qui fait déborder le vase : sa sœur ne peut plus se contenir.

-Vas y fait le ! Qu'est ce que tu attends ? Pousse moi ! Je n'ai plus rien a perdre de toute façon.

Elle la met au pied du mur, seulement l'ex meneuse sait très bien qu'elle ne le fera pas, qu'elle ne la tuera pas. Ce ne sont que des mots rien de concret, juste des menaces pour lesquelles elle a trop de cœur pour les réaliser. Même les cœurs les plus meurtris et assombris ont leurs limites. C'est sa sœur et même après tout ce qu'elle a fait qui a fait souffrir Braisou, cette dernière ne peut pas la tuer. C'est tout de même Étoile d’Écureuil qui l'a élevée, qui a tenu le rôle de mère et ça rien ne pourrait l'effacer. Alors même si elle ne veut pas se l'avouer elle l'aime.
Déesse Suprême essaie de se calmer tandis que l'apprentie carrière garde le silence ne sachant quoi dire.


-M'enfoncer ? Je ne vois pas comment c’est possible, tu ne pourras jamais me détester plus que tu ne me détestes déjà. C’est sincère Braise, je t'aime. Tu es la personne que j'aime le plus au monde, la seule personne que j'aime réellement. Tu as raison, ta sœur est morte. Je suis morte cette nuit-là en tombant de la falaise, du moins l'ancienne moi est morte. Je m'en veux chaque minute de chaque jour de t'avoir abandonnée. Et oui, cette nuit la j'ai fait un mauvais choix, un choix qui a changé ma vie. Mais il est trop tard pour revenir en arrière. J'aurais voulu te le dire. Si tu savais combien de fois en te regardant t'entraîner ou chasser j'ai voulu te le dire. Mais il valait mieux que tu me crois morte plutôt que tu saches ce qui s'est vraiment passé cette nuit là. Tu souffrais moins en me croyant morte...
Elle a raison cela ne pourrait pas être pire. Elle essaie de la haïr  mais rien n'y fait elle n'y arrive pas trop attachée à son interlocutrice. Pourtant elle a trop de fierté pour lui pardonner, lui dire qu'elle aime aussi alors elle préfère que sa sœur la déteste à son tour. Un mauvais choix qui a eu des répercutions terribles, qui a bouleversé deux vies en particulier, mais tout le monde fait des erreurs et à droit à une seconde chance. Sa sœur l'a donc toujours suivie, observée, l'a vu grandir, mais pourquoi n'est-elle jamais venu lui parler. Il a fallu que ce soit le destin qui les réunisse pour qu'elle apprenne la vérité. Le hasard les a rassemblées ce n'est pas pour rien, le dialogue est encore possible mais Nuage de Braise ne veut pas s'y abaisser. Préférant sombre lentement dans le gouffre infini qui l'attire. Le coup de grâce arrive, la voix de l'âme meurtrie est très faible est pleine de regrets, mais le message qu'elle transmet est si puissant que la force de l'orage à côté est anodine.

-J'ai essayé de te protéger du mieux que j'ai pu, mais j'ai échouée. Et crois moi j'en suis tellement désolée.

Nuage de Braise du cacher ses larmes pour elle aussi s'en est trop même si Déesse Suprême ne lui a pas dit de méchancetés, tout cela est trop qu'elle ne puisse supporter.


-Je ne peux pas, je ne pourrais pas faire ça...Même si rien ne pourra effacer tout ce que tu m'as fait je ne te tuerais pas. Je suis un monstre mais j'ai des limites... Elle laisse échapper un sanglot. Je ne me supporte plus moi même, excuses-moi d'avoir été si méchante, mais je n'en peux plus de … vivre tout simplement.

Oui à cet instant elle ne souhaite que mourir, rejoindre ses parents, arrêter d'être un poids pour tout le monde, d'être haïe de tous, de souffrir tous les jours. Qu'a-t-elle à perdre ? Rien elle a déjà tout perdu, reste seulement sa sœur mais elle est forte et peut vivre sans elle. Elle regarde du coin de l’œil la falaise et la hauteur présumée d'une chute, non son heure n'est pas encore venue. Pourtant elle ne mérite que la mort.


-Mais bientôt avec un peu de « chance » une lune sanglante arrivera et je serais libérée de mon calvaire. Calvaire que tu as accentué.

Elle sait que sa sœur n'approuve pas qu'elle s'entraîne pour les jeux mais qu'importe c'est sa vie et si elle veut la ruiner cela ne regarde qu'elle.

-Je sais ce que tu vas me dire, je ne changerais pas d'avis, même si je dois mourir dans cette arène j'irai que tu le veuilles ou non.



© Belzébuth


Spoiler:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Dim 18 Oct - 12:09


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



"Je ne peux pas, je ne pourrais pas faire ça...Même si rien ne pourra effacer tout ce que tu m'as fait je ne te tuerais pas. Je suis un monstre mais j'ai des limites... Je ne me supporte plus moi même, excuses-moi d'avoir été si méchante, mais je n'en peux plus de … vivre tout simplement."
Ses paroles te déchirèrent le cœur. Tu sentis un poids envahir tout ton corps. Comment pouvait-elle se détester à ce point ? Tu la regardas, tu vis les larmes perler aux coins de ses yeux, tu lus la souffrance qu'on pouvait voir à travers son regard. Comment avais-tu pu faire ça ? Ce n'était pas elle le monstre, c'était toi. Tu la vis regarder la falaise. Elle ne songeait tout de même pas a sauter ? Cela te fis revenir quelques lunes en arrière. Lorsque tu étais tombée, tu te revis chuter et sentir ton le poids de ton corps tout entier t'abandonner tandis que tu regardas les étoiles. Tu te revis ne penser qu'à elle. Tu réprimas ce souvenir et te concentra sur les paroles de ta sœur.
"Mais bientôt avec un peu de « chance » une lune sanglante arrivera et je serais libérée de mon calvaire. Calvaire que tu as accentué."
Tu aurais voulu hurler. Mais a quoi cela aurait-il servi ? Elle ne t'écoutais pas, elle ne t'écoutais plus. Mais elle avait raison. C'était de ta faute, et ça, jamais tu ne pourrais te le pardonner.
"Je sais ce que tu vas me dire, je ne changerais pas d'avis, même si je dois mourir dans cette arène j'irai que tu le veuilles ou non."
Tu la regardas un instant. Où était donc passer cette petite chatte innocente à qui tu rendais visite à la pouponnière ? Avec qui tu jouais ? A qui tu apprenais à se battre ? Elle n'était plus là. Elle avait tout perdu, elle avait changé, la vie l'a changée. Tu aurais tellement aimé pouvoir faire quelque chose, pouvoir l'empêcher de partir. Mais elle ne t'avait jamais écouté sur ce sujet. Tu avais pensé à te porter volontaire pour ne pas qu'elle y aille, mais elle y serais allé à la lune sanglante qui suivait. On ne peut pas se porter volontaire pour sauver quelqu'un qui ne veut pas être sauvé. Pourtant, tu savais que tu aurais donné ta vie pour ne pas qu'elle parte. Mais il était trop tard, bien trop tard. A chaque jour qui passait, la prochaine lune sanglante approchait encore plus. Tu aurais tellement aimé que cette lune ne se lève jamais. Mais un jour viendra où la lune sanglante sera haut dans le ciel, et ce jour là ta sœur partira. Et ce jour là, ton cœur déjà meurtri tombera en pièces. Tu te tournas à nouveau vers elle.
"Tu n'est pas un monstre. C'est moi le monstre, celle qui t'as abandonnée. Toi, tu es juste une chatte qui a connu beaucoup trop de souffrance pour un si jeune âge."
Tu hésitais à continuer sur le sujet des Hunger Games. Mais tu ne pouvais pas t'en empêcher, c'était au dessus de tes forces. Il fallait que tu essayes de la convaincre. Parce que le jour où elle partirait, tu veux être sûre que tu auras fait tout ce que tu pouvais pour l'en empêcher.
"Tu veux vraiment y aller ? Pourquoi tu tiens tant à mourir là-bas ? Parce que Papa y est allé ? Je l'ai regardé sur l'écran tu sais, et ce n'était vraiment pas beau à voir. Je sais qu'ils te manquent, je sais que c'est dur d'être orpheline, mais ce n'est pas ce qu'ils voudraient. Ils voudraient que tu vives ! Tu tiens vraiment à servir de pion pour le Clan Suprême ? Parce que c'est ce que tu seras ! Un vulgaire pion dans leur jeu, juste pour montrer qu'ils ont le pouvoir ! Je sais que tu ne m'écouteras pas. Mais je t'en pris Braise, réfléchis à ça. Je t'en pris, je t'en supplies, n'y vas pas..."
Tu savais bien qu'il était trop tard. L'idée était déjà ancrée dans sa tête et rien ne pouvais l'en sortir. Tout ce qu'il te restais à faire c'est de prier le clan des Astres du Passé pour qu'elle revienne. L'espoir. C'est tout ce qu'il te restait. Mais il était tellement enfoui au plus profond de toi, caché, repoussé depuis tellement de lunes. Réussiras-tu à faire renaître cet espoir un jour ?





• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Jeu 22 Oct - 10:15

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil


Sa sœur semble triste, mais Braisou ne veut pas de sa pitié. Elle veut simplement que son interlocutrice se taise, elle ne veut pas entendre son sermon ou ses arguments minables pour la faire renoncer aux jeux. La décision de la novice est déjà prise depuis longtemps et elle ne changera pas d'avis dessus. Elle n'a pas besoin de la bénédiction d’Étoile d’Écureuil et elle se fiche un peu de son refus catégorique. Elle ira que ça lui plaise ou non.


-Tu n'est pas un monstre. C'est moi le monstre, celle qui t'as abandonnée. Toi, tu es juste une chatte qui a connu beaucoup trop de souffrance pour un si jeune âge.

Ce n'est pas encore un monstre nuance, les jeux réveilleront le pire d'elle et elle ne le sait que trop bien. Elle ne répond rien ne sachant pas quoi dire.

-Tu veux vraiment y aller ? Pourquoi tu tiens tant à mourir là-bas ? Parce que Papa y est allé ? Je l'ai regardé sur l'écran tu sais, et ce n'était vraiment pas beau à voir. Je sais qu'ils te manquent, je sais que c'est dur d'être orpheline, mais ce n'est pas ce qu'ils voudraient. Ils voudraient que tu vives ! Tu tiens vraiment à servir de pion pour le Clan Suprême ? Parce que c'est ce que tu seras ! Un vulgaire pion dans leur jeu, juste pour montrer qu'ils ont le pouvoir ! Je sais que tu ne m'écouteras pas. Mais je t'en pris Braise, réfléchis à ça. Je t'en pris, je t'en supplies, n'y vas pas...

Oui elle veut y aller, oui si elle doit mourir elle veut que se soit en se battant dans l'arène. Parce que son père était un carrière elle veut le venger, marcher dans ses traces et qui sait gagner peut être. Braisou connaît les risques et sait combien les jeux sont atroces même si elle n'a jamais vu les jeux, les récits suffisent. Non elle ne sera pas un simple pion, elle aura son destin en main, elle ne les laissera pas la manipuler. Non sa sœur se trompe, enfin c'est ce qu'elle essaie de se dire pour se rassurer. Mal gré toutes les supplications elle ne change pas d'avis : lors de la moisson elle se portera volontaire.


-Je veux le venger, je veux faire les jeux. Je préfère mourir en me battant que mourir de la manière la moins glorieuse comme tous ces anciens. C'est mon destin et tu n'y changera rien. Mais qu'est-ce que tu en sais de qu'ils voudraient, ils sont MORTS. Papa serait peut être fier de voir que je vais participer aux jeux tu n'en sais rien ! Non je ne serais pas un pion, je ne les laisserai pas me manipuler !

Elle fit une pause.

-Tu ne pourras pas m'en empêcher. Je connais les risques mais pourquoi est-ce que je devrais automatiquement mourir, j'ai peut être ma chance. Tu ne sais pas de quoi je suis capable pour arriver à mes fins. Je les surprendrais tous, je te surprendrais et je gagnerais, je te le promets.

Elle est capable du pire, trahison coup de griffes dans le dos, coups bas tout est permis et elle compte bien se servir du privilège d'avoir carte blanche. C'est affreusement sadique mais elle se demande depuis toujours ce que ça fait quand on tue un autre chat, de savoir que l'on est la cause de sa mort. Ce que ça fait d'avoir le sang de sa victime sur ses griffes et dans sa bouche. Ce que ça fait de la faire souffrir et de voir la douleur lui tordre le visage. C'est aussi pour ça qu'elle veut faire les jeux, avant de gagner faire souffrir ses adversaires, leur faire payer tout les malheurs que la novice a enduré même s'ils n'y sont pour rien. Et enfin et surtout elle visera particulièrement un clan, celui qui a tué son père. Son père le grand carrière que tout le monde voyait comme le gagnant, elle le vengera et égorgera de ses propres griffes les deux pauvres tributs de ce clan. Dans son regard on peut voir une étincelle de folie car elle est déjà en train de perdre pieds, mais les jeux n'ont pas encore commencé...



© Belzébuth


Spoiler:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Jeu 22 Oct - 14:18


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



Tu savais qu'elle ne changerait pas d'avis. Tu savais qu'il était trop tard. La lune sanglante se lèverait bientôt et ce jour là elle partira. Ce jour là, tu auras perdue la dernière chose qui comptait encore pour toi. Ce jour là, tu n'auras plus rien. Mais tu n'abandonneras pas, non tu n'abandonneras pas sans te battre.
"Je veux le venger, je veux faire les jeux. Je préfère mourir en me battant que mourir de la manière la moins glorieuse comme tous ces anciens. C'est mon destin et tu n'y changera rien. Mais qu'est-ce que tu en sais de qu'ils voudraient, ils sont MORTS. Papa serait peut être fier de voir que je vais participer aux jeux tu n'en sais rien ! Non je ne serais pas un pion, je ne les laisserai pas me manipuler !"
Tu ne reconnaissais plus cette petite chatte triste avec qui tu avais passé tant de temps. Cette petite chatte à qui tu avais appris à se battre avant même de devenir apprentie. Cette petite chatte à qui tu essayais de remonter le morale après la mort de sa mère. Cette petite chatte pour qui tu aurais donné ta vie. Elle n'était plus là, remplacée par une chatte déterminée à mourir. Tu savais que c'était de ta faute. Si tu ne l'avais pas abandonnée, elle aurait peut être renoncé à cette idée, elle resterait peut être à tes côtés. Mais une chose n'avait pas changé entre la petite chatte que tu avais connue et l'apprentie carrière qu'elle était devenue. Tu donnerais ta vie pour elle, et c'est bien ce que tu avais l'intention de faire.
"Tu ne pourras pas m'en empêcher. Je connais les risques mais pourquoi est-ce que je devrais automatiquement mourir, j'ai peut être ma chance. Tu ne sais pas de quoi je suis capable pour arriver à mes fins. Je les surprendrais tous, je te surprendrais et je gagnerais, je te le promets."
Tu sentis bien qu'elle essayait de se persuader elle même, parce qu'elle n'était pas sûre de gagner. Et pourtant elle avait bien l'intention de partir. Tu sentis les larmes qui roulaient sur tes joues. Si seulement elle se rendait compte de ce qu'elle disait. De l'atrocité de ce qu'elle s'apprête à faire. Si seulement elle voulait bien comprendre que c'était une erreur. Mais ce qu'elle n'avait pas conscience c'est que toi aussi tu allais te battre. Tu te battrais jusqu'au bout pour la sauver. Parce que c'était la seule chose qu'il te restait à faire, ton seul but dans la vie. La sauver. Tu la fixas droit dans les yeux.
"J'ai vu son regard tu sais, quand il est mort. Il regardait la caméra, mais ce n'est pas elle qu'il fixait. C'était nous, parce qu'il savait qu'on le verrait. Je n'ai jamais pu oublier cette lueur dans son regard, le regret. Il ne voudrait pas que tu y ailles. Maman non plus, elle ne voudrait pas que tu la rejoignes. Je sais que ça fait mal, je sais que c'est atroce cette douleur, être orpheline. Moi aussi je les ai perdus, j'ai toujours fait semblant d'être forte pour toi. Je ne pouvais pas me permettre de flancher, mais je souffrais aussi. Et crois moi, ce n'est pas ce qu'ils voudraient. Mais je sais que je ne pourrais pas t'empêcher de partir. Alors vas y, pars."
Tu marquas une pause. Cette dernière phrase te déchiras le cœur. C'était comme admettre que tu avais échoué. Et c'est vrai, tu avais échoué à la résonner. Mais tu n'abandonnais pas pour autant. Tes yeux brillait de plus de détermination qu'il n'y en a jamais eu.
"Moi aussi je préfère mourir en me battant. Je serais prête à mourir pour toi et c'est bien ce que je compte faire. Je me battrais jusqu'à la fin, jusqu'à mon dernier souffle pour faire tomber le clan Suprême."




• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
du Clan des Flammes Ardentes

du Clan des Flammes Ardentes
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Wood Pin's : 73
Messages : 111
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 11 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : Apprentie Carrière
Nuage de Braise
Mer 28 Oct - 18:49

Des retrouvailles mouvementées...
Ft. Etoile d'Ecureuil


Encore des larmes sur les joues de sœur. Toujours des larmes voilà l'effet que produit Braisou, elle rend les gens triste, elle leur fait du mal et les fait souffrir. Comment peut on s'aimer alors que c'est ce qui se passe dès que l'on parle à quelqu'un. C'est impossible tout simplement.

-J'ai vu son regard tu sais, quand il est mort. Il regardait la caméra, mais ce n'est pas elle qu'il fixait. C'était nous, parce qu'il savait qu'on le verrait. Je n'ai jamais pu oublier cette lueur dans son regard, le regret. Il ne voudrait pas que tu y ailles. Maman non plus, elle ne voudrait pas que tu la rejoignes. Je sais que ça fait mal, je sais que c'est atroce cette douleur, être orpheline. Moi aussi je les ai perdus, j'ai toujours fait semblant d'être forte pour toi. Je ne pouvais pas me permettre de flancher, mais je souffrais aussi. Et crois moi, ce n'est pas ce qu'ils voudraient. Mais je sais que je ne pourrais pas t'empêcher de partir. Alors vas y, pars.

Des foutaises voilà ce que sa sœur essaie de lui faire gober. Son père serait fier d'elle elle le sait. Il lui dirait qu'elle fait la fierté de la famille et qu'elle le sera encore plus après avoir gagné. D'un côté ça lui aurait peut être fait mal de voir sa petite fille partir droit dans le gueule du loup de savoir qu'à chaque instant elle pourrait mourir. Pourtant en aucun cas il ne l'aurait empêchée. Mais voilà il est mort depuis longtemps, 11 lunes exactement. Nuage de Braise n'est pas triste de la mort de celui qui aurait du tenir le rôle de père : elle ne l'a jamais connu et c'est bien le problème. Elle aurait eu besoin d'un père mais encore une fois la vie l'avait privée de cette chance. Faire semblant d'être forte, c'est le quotidien de Braise mais dans les moments comme celui-ci elle a beaucoup de mal à garder cette façade glaciale. Elle comprend enfin qu'elle ne pourra rien au départ de Braise, c'est une bonne chose. A ses derniers mots, la novice aurait voulu la prendre au mot : elle n'en peut plus c'est trop pour elle cette journée. Pourtant elle reste sentant que sa sœur n'a pas fini sa tirade :

-Moi aussi je préfère mourir en me battant. Je serais prête à mourir pour toi et c'est bien ce que je compte faire. Je me battrais jusqu'à la fin, jusqu'à mon dernier souffle pour faire tomber le clan Suprême.

Voilà que sa sœur est devenue une rebelle, elle est devenue folle ou quoi ? Alors elle lui fait la morale pour qu'elle renonce aux jeux et voilà qu'elle veut faire tomber le Clan Suprême. C'est très dangereux de vouloir être contre le Capitole et cela inquiète un peu Braisou de savoir sa sœur embarquée dans cette histoire.

-Arrête de dire des choses dont tu n'es pas sûre, et puis même si papa et maman n'approuveraient pas cela ne changerait rien tu le sais. Et tu n'imagines pas la douleur que c'est de perdre en plus sa sœur....Puis de la retrouver alors qu'elle devrait être morte. Crois moi j'ai envie de me barrer loin d'ici et de me dire que notre rencontre est seulement une hallucination. Mais c'est pas le cas.

Elle fait une courte pause, là arrive le sujet qui va faire voler encore des étincelles, comme si ce n'est pas déjà assez...

-Je ne te comprendrais jamais. Alors tu me crie dessus parce que tu ne veux pas que j'aille aux jeux et tu deviens REBELLE. Mais t'es tombée sur la tête ou quoi ? Tu n'y arriveras pas, ils sont trop puissants... Et s'ils te découvrent tu te ferais tuer. Ecu réfléchie deux secondes, arrête tant que tu peux, ta place n'est pas avec ces révolutionnaire qui se croient plus puissants qu'ils ne le sont. Ta place est dans ton clan, ta place est avec moi, pas eux.



© Belzébuth


Spoiler:
 



• • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Rebelles

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Rang : /
Clan : Rebelle
DC : /
Wood Pin's : 110
Messages : 98
Date d'inscription : 06/09/2015

Feuille du Personnage
Age du Chat : 23 Lunes.
Barre de Vie :
200/200  (200/200)
Informations : /
Etoile d'Ecureuil
Jeu 29 Oct - 16:34


Des retrouvailles mouvementées...

- Etoile d'Ecureuil - Nuage de Braise -



"Arrête de dire des choses dont tu n'es pas sûre, et puis même si papa et maman n'approuveraient pas cela ne changerait rien tu le sais. Et tu n'imagines pas la douleur que c'est de perdre en plus sa sœur....Puis de la retrouver alors qu'elle devrait être morte. Crois moi j'ai envie de me barrer loin d'ici et de me dire que notre rencontre est seulement une hallucination. Mais c'est pas le cas."
Comment avais-tu pu ? Pourquoi l'avais tu abandonnée ? Pourquoi avait-il fallu que tu restes là, plantée devant elle ? Si tu étais partie à la première occasion, sans dire un mot, sans rien, elle aurait cru à une illusion. Elle serait retournée au camp et aurait continué sa vie, pensant que tu étais morte. Saurait été tellement mieux. Mais il avait fallu que tu assouvisses ton plaisir égoïste. Tu avais tellement envie de la voir, de l'entendre te parler. Pourquoi ta vie se résumait-elle à une succession de mauvais choix ?
"Je ne te comprendrais jamais. Alors tu me crie dessus parce que tu ne veux pas que j'aille aux jeux et tu deviens REBELLE. Mais t'es tombée sur la tête ou quoi ? Tu n'y arriveras pas, ils sont trop puissants... Et s'ils te découvrent tu te ferais tuer. Ecu réfléchie deux secondes, arrête tant que tu peux, ta place n'est pas avec ces révolutionnaire qui se croient plus puissants qu'ils ne le sont. Ta place est dans ton clan, ta place est avec moi, pas eux."
Le fait qu'elle s'inquiète pour toi et qu'elle dise que ta place était avec elle te réchauffas le cœur. Mais même si tu aurais tout donné pour abandonner ta rébellion et repartir avec ta sœur, c'était impossible. Tu ne faisais plus partie du clan, tu n'étais plus qu'un souvenir pour tous tes camarades. Il ne te restait plus que ça dans la vie, ton seul but à atteindre.
Cela t'étonnas tout de même, qu'une chatte aussi intelligente qu'elle ne comprenne pas. Elle était tellement aveuglée par les Hunger Games qu'elle ne voyait plus le reste autour d'elle. Comment avais-tu pu laisser cette idée germer dans sa tête ? Tu aurais dû l'en empêcher avant même qu'elle ose te tenir tête. Mais tu te rendis vite compte que cela n'aurait servi à rien. Elle était comme toi, normal étant donné qu'elle était ta petite sœur, aussi têtue que toi. Rien ni personne ne pourrait l'empêcher d'atteindre son but, aller aux Hunger Games même si elle devait en mourir. Rien ni personne ne pourrait t'empêcher d'atteindre ton but, te battre contre le clan Suprême, même si tu devais en mourir.
"Oh Nuage de Braise...Comment peux-tu penser une seule seconde que ce que nous nous apprêtons à faire est la même chose alors que c'est l'exact opposé ? En te battant dans l’arène, tu deviens un pion du clan Suprême, tu de bats pour leur plaisir, tu te bas pour eux, tu es dans leur camp. Alors que moi, en étant une rebelle, je vais me battre contre eux."
Tu marquas une pause. Comprendrait-elle seulement ce que tu essayais de lui expliquer ? Ou resterait elle bloquée dans son idée ? Tu n'en savais rien, mais tu te devais de continuer.
"Tu pars au Hunger Games alors même que tu n'es pas sûre de revenir. Alors comment peux-tu penser un seul instant que je ne pourrais pas faire la même chose ? Je me battrais contre le Clan Suprême, jusqu'à mon dernier souffle. Même si je dois en mourir alors je saurais au moins que j'ai essayé. Alors, seulement ce jour là, je saurais que j'ai tout essayé, absolument tout, pour te sauver. Je serais morte, pour toi."
Il y a bien longtemps, tu avais promis que tu ne l'abandonnerais jamais. Certes, tu l'avais laissé seule dans votre clan, mais tu ne l'abandonnais pas pour autant, pas totalement du mois. Une lueur farouche de détermination brillait dans tes yeux. Tu savais que ce que tu faisais étais juste. Tu savais que c'était la seule chose à faire. Parce que malgré tout ce qui pouvait arriver dans ta vie, malgré les morts, les souffrances, les mensonges, les secrets, les trahisons, les abandons, la solitude, tu te battrais pour ta sœur jusqu'à la fin.





• • • • •

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles mouvementées... [feat Etoile d'Ecureuil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» Des retrouvailles tragiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC HG RPG :: Terres Libres :: Les Autres :: La Falaise Lunatique-